Amazon (entreprise) – Wikipedia -Acheter sur Amazon -52 % Réduction





Société américaine de commerce électronique et d'informatique en nuage

Amazon.com, Inc.
Amazone

Anciennement

Cadabra, Inc. (1994–95)
Publique
Échangé comme
EST DANS US0231351067
Industrie
Fondé 5 juillet 1994; Il y a 24 ans (1994-07-05) à Bellevue, Washington
Fondateur Jeff Bezos
Quartier général ,

NOUS.

Zone servie

À l'échelle mondiale

Personnes clés

Des produits
Prestations de service
Revenu Augmenter "src =" http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b0/Increase2.svg/11px-Increase2.svg.png "decoding =" async "title =" Augmenter "width =" 11 "height =" 11 "srcset =" // upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b0/Increase2.svg/17px-Increase2.svg.png 1.5x, //upload.wikimedia.org/ wikipedia / commons / thumb / b / b0 / Growth2.svg / 22px-Augmenter2.svg.png 2x "data-file-width =" 300 "data-file-height =" 300 "/> <span style=232,887 milliards USD (2018)
Augmenter "src =" http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b0/Increase2.svg/11px-Increase2.svg.png "decoding =" async "title =" Augmenter "width =" 11 "height =" 11 "srcset =" // upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b0/Increase2.svg/17px-Increase2.svg.png 1.5x, //upload.wikimedia.org/ wikipedia / commons / thumb / b / b0 / Growth2.svg / 22px-Augmenter2.svg.png 2x "data-file-width =" 300 "data-file-height =" 300 "/> <span style=12,421 milliards USD (2018)
Augmenter "src =" http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b0/Increase2.svg/11px-Increase2.svg.png "decoding =" async "title =" Augmenter "width =" 11 "height =" 11 "srcset =" // upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b0/Increase2.svg/17px-Increase2.svg.png 1.5x, //upload.wikimedia.org/ wikipedia / commons / thumb / b / b0 / Growth2.svg / 22px-Augmenter2.svg.png 2x "data-file-width =" 300 "data-file-height =" 300 "/> <span style=10,073 milliards USD (2018)
Total des actifs Decrease "src =" http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ed/Decrease2.svg/11px-Decrease2.svg.png "decoding =" async "title =" Decrease "width =" 11 "height =" 11 "srcset =" // upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ed/Decrease2.svg/17px-Decrease2.svg.png 1.5x, //upload.wikimedia.org/ wikipedia / commons / thumb / e / ed / Decrease2.svg / 22px-Decrease2.svg.png 2x "data-file-width =" 300 "data-file-height =" 300 "/> <span style=162,648 milliards USD (2018)
Total des capitaux propres Decrease "src =" http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ed/Decrease2.svg/11px-Decrease2.svg.png "decoding =" async "title =" Decrease "width =" 11 "height =" 11 "srcset =" // upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ed/Decrease2.svg/17px-Decrease2.svg.png 1.5x, //upload.wikimedia.org/ wikipedia / commons / thumb / e / ed / Decrease2.svg / 22px-Decrease2.svg.png 2x "data-file-width =" 300 "data-file-height =" 300 "/> <span style=43,549 milliards USD (2018)

Nombre d'employés

Augmenter "src =" http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b0/Increase2.svg/11px-Increase2.svg.png "decoding =" async "title =" Augmenter "width =" 11 "height =" 11 "srcset =" // upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b0/Increase2.svg/17px-Increase2.svg.png 1.5x, //upload.wikimedia.org/ wikipedia / commons / thumb / b / b0 / Growth2.svg / 22px-Augmenter2.svg.png 2x "data-file-width =" 300 "data-file-height =" 300 "/> 647,500 (2018)</td>
</tr>
<tr>
<th scope=Les filiales
Site Internet www.amazone.com
Notes de bas de page / références
[1][2][3][4][5]

Amazon.com, Inc.[6] (), est une société technologique multinationale américaine basée à Seattle, dans l’État de Washington, qui se concentre sur le commerce électronique, l’informatique en nuage, le streaming numérique et l’intelligence artificielle. Elle est considérée comme l’une des quatre grandes entreprises technologiques avec Google, Apple et Facebook.[7][8][9]

Amazon est connu pour sa capacité à perturber des industries bien établies grâce à l’innovation technologique et à l’échelle de masse.[10][11][12] Il s'agit de la plus grande place de marché en ligne au monde pour le commerce électronique, de l'assistant en IA et de la plateforme d'informatique en nuage[13] tel que mesuré par le chiffre d'affaires et la capitalisation boursière.[14] Amazon est la plus grande entreprise Internet au monde en termes de chiffre d’affaires.[15] C'est le deuxième employeur en importance aux États-Unis[16] et aussi la deuxième entreprise la plus précieuse au monde par la capitalisation boursière.

Amazon a été fondée par Jeff Bezos le 5 juillet 1994 à Bellevue, dans l'État de Washington. La société a commencé par être un marché en ligne pour les livres, mais a ensuite étendu ses activités à la vente de produits électroniques, de logiciels, de jeux vidéo, de vêtements, de meubles, de produits alimentaires, de jouets et de bijoux. En 2015, Amazon a dépassé Walmart en tant que détaillant le plus précieux aux États-Unis en termes de capitalisation boursière.[17]

En 2017, Amazon a acquis Whole Foods Market pour 13,4 milliards de dollars, ce qui a considérablement accru la présence d'Amazon en tant que détaillant physique.[18] En 2018, Bezos a annoncé que son service de livraison en deux jours, Amazon Prime, avait dépassé les 100 millions d'abonnés dans le monde.[19][20]

Amazon distribue des téléchargements et du streaming de vidéos, de musique et de livres audio via ses filiales Amazon Prime Video, Amazon Music et Audible. Amazon possède également une filiale d'édition, Amazon Publishing, un studio de cinéma et de télévision, Amazon Studios et une filiale d'informatique en nuage, Amazon Web Services. Elle produit des produits électroniques grand public, notamment des liseuses électroniques Kindle, des tablettes Fire, des téléviseurs Fire et Echo. En outre, les filiales d'Amazon incluent également Ring, Twitch.tv, Whole Foods Market et iMDb. Amazon possède des sites Web de vente au détail distincts pour certains pays et propose également l’expédition internationale de certains de ses produits vers certains autres pays.[21]

L'histoire

En 1994, Jeff Bezos a incorporé Amazon. En mai 1997, l’organisation est devenue publique. La société a commencé à vendre de la musique et des vidéos en 1998, date à laquelle elle a commencé ses activités à l’international en acquérant des vendeurs en ligne de livres au Royaume-Uni et en Allemagne. L'année suivante, l'organisation vendait également des jeux vidéo, des produits électroniques grand public, des articles de rénovation résidentielle, des logiciels, des jeux et des jouets, ainsi que d'autres articles.

En 2002, la société a lancé Amazon Web Services (AWS), qui fournissait des données sur la popularité des sites Web, les modèles de trafic Internet et d'autres statistiques pour les spécialistes du marketing et les développeurs. En 2006, l'entreprise a élargi son portefeuille AWS avec la mise à disposition d'Elastic Compute Cloud (EC2), qui loue de la puissance de traitement informatique, ainsi que du Simple Storage Service (S3), qui loue le stockage de données via Internet. Cette même année, la société a commencé Fulfillment by Amazon qui a géré l'inventaire des particuliers et des petites entreprises vendant leurs biens par l'intermédiaire du site internet de la société. En 2012, Amazon a racheté Kiva Systems pour automatiser ses activités de gestion des stocks, en achetant la chaîne de supermarchés Whole Foods Market cinq ans plus tard en 2017.[22]

Conseil d'administration

Mars 2019, le conseil d'administration est:[23]

  • Jeff Bezos, président, chef de la direction et président
  • Tom Alberg, associé directeur, Madrona Venture Group
  • Rosalind Brewer, présidente du groupe et directrice de l'exploitation, Starbucks
  • Jamie Gorelick, partenaire, Wilmer Cutler Pickering Hale et Dorr
  • Daniel P. Huttenlocher, doyen et vice-recteur, Université Cornell
  • Judy McGrath, ancienne PDG de MTV Networks
  • Indra Nooyi, ancien PDG de PepsiCo
  • Jon Rubinstein, ancien président du conseil et chef de la direction de Palm, Inc.
  • Thomas O. Ryder, ancien président du conseil et chef de la direction, Reader's Digest Association
  • Patty Stonesifer, présidente et chef de la direction, Martha's Table
  • Wendell P. Weeks, président du conseil, président et chef de la direction, Corning Inc.

Partenariats marchands

En 2000, le détaillant américain de jouets Toys "R" Us a signé un accord de 10 ans avec Amazon, d’une valeur de 50 millions de dollars par an, plus une réduction des ventes, en vertu de laquelle Toys "R" Us serait le fournisseur exclusif de jouets et de produits pour bébés. sur le service, et le site Web de la chaîne serait redirigé vers la catégorie Jouets & Jeux d’Amazon. En 2004, Toys "R" Us a poursuivi Amazon en justice, alléguant qu'en raison d'un manque perçu de variété dans le stock de Toys "R" Us, Amazon avait sciemment autorisé des tiers vendeurs à proposer des articles sur le service dans des catégories telles que Toys "R" Us avait obtenu l'exclusivité. En 2006, un tribunal s'est prononcé en faveur de Toys "R" Us, lui donnant le droit de résilier son accord avec Amazon et de créer son propre site de commerce électronique indépendant. La société a ensuite été indemnisée à hauteur de 51 millions de dollars.[24][25][26]

En 2001, Amazon a conclu un accord similaire avec Borders Group, aux termes duquel Amazon co-gérerait Borders.com en tant que service co-brandé.[27] Frontières s'est retirée de l'accord en 2007 et envisage de lancer sa propre boutique en ligne.[28]

Le 18 octobre 2011, Amazon.com a annoncé un partenariat avec DC Comics pour l’acquisition des droits numériques exclusifs de nombreuses bandes dessinées populaires, notamment: Superman, Homme chauve-souris, La lanterne Verte, L'homme de sable, et Gardiens. Ce partenariat a amené des librairies réputées, telles que Barnes & Noble, à retirer ces ouvrages de leurs rayons.[29]

En novembre 2013, Amazon a annoncé un partenariat avec United States Postal Service pour commencer à livrer les commandes le dimanche. Le service, inclus dans les tarifs d'expédition standard d'Amazon, a été mis en place dans les zones métropolitaines de Los Angeles et de New York en raison du volume élevé et de l'impossibilité de livrer rapidement, avec des projets d'expansion à Dallas, Houston, La Nouvelle-Orléans et Phoenix d'ici 2014. .[30]

En juin 2017, Nike a confirmé un partenariat "pilote" avec Amazon visant à vendre des produits directement sur la plate-forme.[31][32][33]

Au 11 octobre 2017, AmazonFresh vend une gamme de produits de marque Booths pour la livraison à domicile dans certaines zones.[34]

En septembre 2017, Amazon s'est aventuré avec l'un de ses vendeurs, JV Appario Retail, appartenant au groupe Patni, qui a enregistré un revenu total de 104,44 millions de dollars américains (759 millions de roupies) au cours de l'exercice 2017-2018.[35]

En novembre 2018, Amazon a conclu un accord avec Apple Inc. afin de vendre des produits sélectionnés via le service, via la société et certains revendeurs agréés Apple. À la suite de ce partenariat, seuls les revendeurs agréés Apple peuvent vendre des produits Apple sur Amazon à compter du 4 janvier 2019.[36][37]

Produits et services

Les gammes de produits Amazon.com disponibles sur son site Web comprennent plusieurs supports (livres, DVD, CD de musique, bandes vidéo et logiciels), vêtements, produits pour bébé, produits électroniques grand public, produits de beauté, aliments gastronomiques, produits d'épicerie, articles de santé et de soins personnels, produits industriels et de loisirs. fournitures scientifiques, articles de cuisine, bijoux, montres, articles pour la pelouse et le jardin, instruments de musique, articles de sport, outils, articles pour l'automobile, jouets et jeux.[[[[citation requise]

Amazon.com propose un certain nombre de produits et services, notamment:

Les filiales

Amazon possède plus de 40 filiales, dont Zappos, Shopbop, Diapers.com, Kiva Systems (maintenant Amazon Robotics), Audible, Goodreads, Teachstreet, Twitch et IMDb.[38]

A9.com

A9.com, société spécialisée dans la recherche et la construction de technologies innovantes, est une filiale depuis 2003.[39]

Amazon Maritime

Amazon Maritime, Inc. est titulaire d'une licence de la Federal Maritime Commission lui permettant d'exercer ses activités en tant que transporteur public non propriétaire de navire (NVOCC), ce qui lui permet de gérer ses propres expéditions de Chine vers les États-Unis.[40]

Audible.com

Audible.com est un vendeur et un producteur d'émissions de divertissement, d'informations et d'éducation audio parlées sur Internet. Audible vend des livres audio numériques, des programmes de radio et de télévision et des versions audio de magazines et de journaux. Par le biais de sa branche de production, Audible Studios, Audible est également devenu le plus grand producteur mondial de livres audio téléchargeables. Le 31 janvier 2008, Amazon a annoncé qu'il achèterait Audible pour environ 300 millions de dollars. La transaction a été conclue en mars 2008 et Audible est devenue une filiale d'Amazon.[41]

Beijing Century Joyo Courier Services

Beijing Century Joyo Courier Services est une filiale d'Amazon et elle a sollicité une licence de transport de fret auprès de la US Maritime Commission. Amazon renforce également sa logistique en matière de camionnage et de fret aérien pour concurrencer potentiellement UPS et FedEx.[42][43]

Brilliance Audio

Brilliance Audio est un éditeur de livres audio fondé en 1984 par Michael Snodgrass à Grand Haven, dans le Michigan.[44] La société a produit ses 8 premiers titres audio en 1985.[44] La société a été achetée par Amazon en 2007 pour un montant non divulgué.[45][46] Au moment de l’acquisition, Brilliance produisait de 12 à 15 nouveaux titres par mois.[46] Il fonctionne comme une entreprise indépendante au sein d'Amazon.

En 1984, Brilliance Audio a inventé une technique permettant d’enregistrer deux fois plus sur une même cassette.[47] La technique impliquait l’enregistrement sur chacun des deux canaux de chaque piste stéréo.[47] Il a été crédité de révolutionner le marché en plein essor des livres audio au milieu des années 1980, depuis qu'il a rendu les livres intégraux abordables.[47]

ComiXology

ComiXology est une plate-forme de bande dessinée numérique basée sur le cloud avec plus de 200 millions de téléchargements de bandes dessinées en septembre 2013.. Il propose une sélection de plus de 40 000 bandes dessinées et romans graphiques sur des appareils Android, iOS, Fire OS et Windows 8, ainsi que sur un navigateur Web. Amazon a acheté la société en avril 2014.[48]

CreateSpace

CreateSpace, qui propose des services d’autoédition aux créateurs de contenu indépendants, aux éditeurs, aux studios de cinéma et aux labels de musique, est devenue une filiale en 2009.[49][50]

Eero

Eero est une entreprise qui fabrique des routeurs à capacité maillée. La société a été fondée en 2015 et est basée à San Francisco. Amazon a annoncé qu'il achèterait Eero en 2019.

Goodreads

Goodreads est un site Web de "catalogage social" créé en décembre 2006 et lancé en janvier 2007 par Otis Chandler, ingénieur en logiciel et entrepreneur, et Elizabeth Chandler. Le site Web permet aux utilisateurs de rechercher librement dans la base de données complète de livres, d'annotations et de critiques complétée par l'utilisateur de Goodreads. Les utilisateurs peuvent s'inscrire et enregistrer des livres pour générer des catalogues de bibliothèques et des listes de lecture. Ils peuvent également créer leurs propres groupes de suggestions de livres et de discussions. En décembre 2007, le site comptait plus de 650 000 membres et plus de 10 millions de livres avaient été ajoutés. Amazon a acheté la société en mars 2013.[51]

Lab126

Lab126, développeurs de produits électroniques grand public intégrés tels que le Kindle, est devenue une filiale en 2004.[52]

Projet Kuiper

Amazon a annoncé qu’il financerait et déploierait une vaste constellation de satellites Internet à large bande en avril 2019, ce qui devrait prendre une décennie pour déployer pleinement les 3 236 satellites prévus pour la constellation complète et les rendre opérationnels afin de fournir Internet à "des dizaines de millions de personnes qui manquent d’un accès de base à Internet haut débit ".[53] Amazon appelle cette grande constellation Internet par satellite "Projet Kuiper. "[53][54] Kuiper travaillera de concert avec le vaste réseau de 12 stations de satellite au sol d'Amazon annoncé précédemment "Unité de station terrestre AWS") annoncé en novembre 2018.[55]

Bague

Ring est une société de domotique fondée par Jamie Siminoff en 2013. Elle est principalement connue pour ses sonnettes intelligentes alimentées par le WiFi, mais fabrique d'autres dispositifs tels que des caméras de sécurité. Amazon a acheté Ring pour 1 milliard USD en 2018.[56]

Shelfari

Shelfari était un site de catalogage social de livres. Les utilisateurs de Shelfari ont créé des étagères virtuelles des titres qu’ils possédaient ou avaient lus et ils pouvaient noter, relire, étiqueter et discuter leurs livres. Les utilisateurs peuvent également créer des groupes auxquels d'autres membres peuvent se joindre, créer des discussions et parler de livres ou d'autres sujets. Des recommandations pourraient être envoyées aux amis sur le site pour savoir quels livres lire. Amazon a acheté la société en août 2008.[51] Shelfari a continué de fonctionner en tant que réseau social de livres indépendant au sein d'Amazon jusqu'en janvier 2016, date à laquelle Amazon a annoncé son intention de fusionner Shelfari avec Goodreads et de fermer Shelfari.[57][58]

Souk

Souq.com est la plus grande plate-forme de commerce électronique au Moyen-Orient basée à Dubaï, dans les Émirats arabes unis. Le 28 mars 2017, Amazon a confirmé qu'il achèterait Souq.com pour 580 millions de dollars.[59] Souq.com est maintenant une filiale d'Amazon et constitue le bras d'Amazon dans la région du Moyen-Orient.

Tic

Twitch est une plate-forme de diffusion en direct pour la vidéo, principalement orientée vers le contenu de jeux vidéo. Le service a été créé pour la première fois en tant que spin-off d’un service de diffusion d’intérêt général connu sous le nom de Justin.tv. Son importance a été éclipsée par celle de Twitch et Justin.tv a finalement été fermée par sa société mère en août 2014 afin de se concentrer exclusivement sur Twitch.[60] Plus tard ce mois-ci, Twitch a été acquis par Amazon pour 970 millions de dollars.[61] Par l’intermédiaire de Twitch, Amazon détient également Curse, Inc., un opérateur de communautés de jeux vidéo et un fournisseur de services VoIP pour les jeux.[62] Depuis l’acquisition, Twitch a commencé à vendre des jeux directement via la plate-forme,[63] et a commencé à offrir des fonctionnalités spéciales aux abonnés Amazon Prime.[64]

La croissance rapide du site avait été principalement stimulée par la présence d'importantes compétitions de sports sur le service. Le rédacteur en chef de GameSpot, Rod Breslau, a qualifié le service de "ESPN du sport".[65] À partir de 2015, le service comptait plus de 1,5 million de radiodiffuseurs et 100 millions de téléspectateurs chaque mois.[66]

Whole Foods Market

Whole Foods Market est une chaîne de supermarchés américaine proposant exclusivement des aliments sans agents de conservation, colorants, arômes, édulcorants et acides gras artificiels.[67]

Le 23 août 2017, il a été annoncé que la Federal Trade Commission avait approuvé la fusion entre Amazon.com et Whole Foods Market.[68] Le lendemain, il a été annoncé que la transaction serait conclue le 28 août 2017.[69]

Junglee

Junglee est un ancien service d'achat en ligne fourni par Amazon qui permettait aux clients de rechercher des produits de détaillants en ligne et hors ligne en Inde. Junglee a commencé par être une base de données virtuelle utilisée pour extraire des informations d'Internet et les transmettre à des applications d'entreprise. Au fur et à mesure de ses progrès, Junglee a commencé à utiliser sa technologie de base de données pour créer un marché à guichet unique sur Internet en rendant tous les articles de chaque fournisseur accessibles à l'achat. Les internautes pouvaient localiser, comparer et traiter des millions de produits à partir du centre commercial Internet via une seule fenêtre.[70]

Amazon a acquis Junglee en 1998 et le site Web Junglee.com a été lancé en Inde en février 2012[71] en tant que site de comparaison. Il a organisé et permis la recherche d'une grande variété de produits tels que vêtements, produits électroniques, jouets, bijoux et jeux vidéo, parmi des milliers de vendeurs en ligne et hors ligne. Des millions de produits sont navigables, le client sélectionnant un prix puis s’adressant à un vendeur. En novembre 2017, Amazon a fermé Junglee.com et l'ancien domaine était actuellement redirigé vers Amazon India.[72]

Site Internet

Amazon.com
Amazon.com-Logo.svg "src =" http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/62/Amazon.com-Logo.svg/200px-Amazon.com-Logo.svg.png "decoding =" async "width =" 200 "height =" 39 "srcset =" // upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/62/Amazon.com-Logo.svg/300px-Amazon.com -Logo.svg.png 1.5x, //upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/62/Amazon.com-Logo.svg/400px-Amazon.com-Logo.svg.png 2x "data- file-width = "1000" data-file-height = "195" /></td>
</tr>
<tr>
<td colspan=

Capture d'écran

Amazon.com screenshot.jpeg

page d'accueil d'amazon.com

Type de site

Commerce électronique
Disponible en
  • arabe
  • Anglais
  • français
  • allemand
  • Espanol
  • italien
  • chinois
  • Japonais
  • Portugais
  • néerlandais
  • turc
Propriétaire Amazon.com
Site Internet amazone.com (site américain original)
Alexa Rank Diminution positive dix (Global, janvier 2018)
Commercial Oui
enregistrement Optionnel
Lancé 1995
Statut actuel En ligne
Écrit en C ++ et Java
[73][74]

Le domaine amazon.com d’au moins 615 millions de visiteurs par an d’ici 2008.[75] Amazon attire plus de 130 millions de clients sur son site Web américain par mois d’ici le début de 2016.[76] La société a également beaucoup investi dans la création d’un nombre considérable de serveurs pour son site Web, en particulier pour faire face au trafic excessif des vacances de Noël en décembre.[77]

Les résultats générés par le moteur de recherche d'Amazon sont en partie déterminés par les frais de promotion.[78]

Les vitrines Amazon localisées, qui diffèrent par leur sélection et leurs prix, sont différenciées par le domaine de premier niveau et le code de pays:

Région Pays Nom de domaine Puisque
Asie Chine amazon.cn Septembre 2004
Inde amazon.in Juin 2013
Japon amazon.co.jp Novembre 2000
Singapour amazon.com.sg Juillet 2017
dinde amazon.com.tr Septembre 2018
Emirats Arabes Unis amazon.ae Mai 2019
L'Europe  France amazon.fr Août 2000
Allemagne amazon.de Octobre 1998
Italie amazon.it Novembre 2010
Pays-Bas amazon.nl Novembre 2014
Espagne amazon.es Septembre 2011
Royaume-Uni amazon.co.uk Octobre 1998
Amérique du Nord Canada amazon.ca Juin 2002
Mexique amazon.com.mx Août 2013
États Unis amazon.com Juillet 1995
Océanie Australie amazon.com.au Novembre 2017
Amérique du sud Brésil amazon.com.br Décembre 2012

Avis

Amazon permet aux utilisateurs de soumettre des commentaires sur la page Web de chaque produit. Les réviseurs doivent attribuer une note au produit sur une échelle allant de une à cinq étoiles. Amazon propose aux réviseurs une option de création de badges indiquant le nom réel du relecteur (basé sur la confirmation d'un compte de carte de crédit) ou indiquant que le relecteur est l'un des meilleurs relecteurs par sa popularité. Les clients peuvent commenter ou commenter les avis, en indiquant s’ils ont trouvé un avis utile ou non. Si une critique reçoit suffisamment de résultats "utiles", elle apparaît sur la page de couverture du produit. En 2010, Amazon aurait été la plus grande source d'avis de consommateurs Internet.[79]

Lorsque les éditeurs ont demandé à Bezos pourquoi Amazon publierait des critiques négatives, il a défendu cette pratique en affirmant qu'Amazon.com "adopte une approche différente … nous voulons que chaque livre soit disponible – le bon, le mauvais et le mauvais … pour laisser la vérité lâche ".[80]

Il y a eu des cas de critiques positives écrites et postées par des entreprises de relations publiques au nom de leurs clients.[81] et des exemples d’écrivains utilisant des pseudonymes pour laisser des critiques négatives sur les œuvres de leurs rivaux.

Recherche de contenu

"Rechercher dans le livre" est une fonctionnalité qui permet aux clients de rechercher des mots-clés dans le texte intégral de nombreux livres du catalogue.[82][83] La fonctionnalité a démarré avec 120 000 titres (ou 33 millions de pages de texte) le 23 octobre 2003.[84] Le programme compte environ 300 000 livres. Amazon a coopéré avec environ 130 éditeurs pour permettre aux utilisateurs d'effectuer ces recherches.[[[[citation requise]

Pour éviter les violations de droits d'auteur, Amazon ne renvoie pas le texte du livre lisible par ordinateur. Au lieu de cela, il renvoie une image de la page correspondante, demande au navigateur Web de désactiver l'impression et limite le nombre de pages d'un livre auquel un seul utilisateur peut accéder. De plus, les clients peuvent acheter un accès en ligne à certains des mêmes livres via le programme "Amazon Upgrade".[[[[citation requise]

Tiers vendeurs

Amazon tire une grande partie de ses ventes (environ 40% en 2008) de vendeurs tiers qui vendent des produits sur Amazon.[85] Les associés reçoivent une commission pour renvoyer les clients vers Amazon en plaçant des liens vers Amazon sur leurs sites Web si le renvoi entraîne une vente. Dans le monde entier, Amazon compte "plus de 900 000 membres" dans ses programmes d’affiliation.[86] À la mi-2014, le programme d'affiliation Amazon était utilisé par 1,2% de tous les sites Web. Il s'agit du deuxième réseau publicitaire en importance après Google Ads.[87] Il est fréquemment utilisé par les sites Web et les organisations à but non lucratif pour permettre aux supporters de gagner une commission.[88] Amazon a déclaré avoir vendu plus de 1,3 million de produits par le biais des sites Web d'Amazon en 2007. Contrairement à eBay, les vendeurs Amazon n'ont pas à gérer des comptes de paiement distincts; tous les paiements sont gérés par Amazon.[[[[citation requise]

Les associés peuvent accéder au catalogue Amazon directement sur leurs sites Web à l'aide du service XML Amazon Web Services (AWS). Un nouveau produit affilié, aStore, permet aux associés d’incorporer un sous-ensemble de produits Amazon dans un autre site Web ou d’être lié à un autre site Web. En juin 2010, Amazon Seller Product Suggestions a été lancé (selon des rumeurs, il serait appelé en interne "Project Genesis") afin de fournir plus de transparence aux vendeurs en recommandant des produits spécifiques à des tiers vendeurs de vendre sur Amazon. Les produits suggérés sont basés sur l'historique de navigation des clients.[89]

Classement des ventes Amazon

Le classement des ventes Amazon (ASR) fournit une indication de la popularité d'un produit vendu dans n'importe quel environnement local Amazon. C'est un indicateur relatif de popularité mis à jour toutes les heures. En réalité, il s'agit d'une "liste des meilleurs vendeurs" pour les millions de produits stockés par Amazon.[90] Bien que l'ASR n'ait aucun effet direct sur les ventes d'un produit, Amazon l'utilise pour déterminer les produits à inclure dans ses listes de best-sellers.[90] Les produits figurant dans ces listes bénéficient d'une visibilité supplémentaire sur le site Web d'Amazon, ce qui peut entraîner une augmentation des ventes. En particulier, les produits qui connaissent des sauts importants (à la hausse ou à la baisse) dans leurs rangs de vente peuvent être inclus dans les listes de «personnes influentes» d'Amazon; une telle liste offre une exposition supplémentaire qui pourrait entraîner une augmentation des ventes.[91] Pour des raisons de concurrence, Amazon ne divulgue pas les chiffres de vente réels au public. Cependant, Amazon a maintenant commencé à publier les données des points de vente via le service Nielsen BookScan à l'intention des auteurs vérifiés.[92] Alors que l'ASR a été à l'origine de nombreuses spéculations des éditeurs, des fabricants et des spécialistes du marketing, Amazon ne divulgue pas les détails de son algorithme de calcul du classement des ventes. Certaines sociétés ont analysé les données de vente d’Amazon pour générer des estimations de ventes basées sur le RSA,[93] si Amazon déclare:

N'oubliez pas que nos chiffres de classement des ventes sont simplement destinés à servir de guide d'intérêt général pour le client et non pas d'informations définitives sur les ventes pour les éditeurs. Nous supposons que vous disposez régulièrement de ces informations auprès de vos sources de distribution.

Aide Amazon.com[94]

Stratégie de vente multi-niveaux

Amazon utilise une stratégie de commerce électronique à plusieurs niveaux. Amazon a commencé par se concentrer sur les relations entre entreprises et consommateurs et entre ses clients et entre entreprises et entre ses fournisseurs, puis s'est ensuite tourné vers un client à client avec le marché Amazon, qui sert d'intermédiaire pour faciliter les transactions. . La société laisse quiconque vendre à peu près n'importe quoi en utilisant sa plate-forme. En plus d’un programme d’affiliation permettant à tout le monde de publier des liens après Amazon et de toucher une commission sur les ventes après clics, il existe désormais un programme qui permet à ces affiliés de créer des sites Web complets sur la plate-forme d’Amazon.[95]

D'autres grands vendeurs en ligne utilisent Amazon pour vendre leurs produits en plus de les vendre via leurs propres sites Web. Les ventes sont traitées sur Amazon.com et aboutissent chez des vendeurs individuels pour le traitement et l'exécution des commandes, et Amazon loue de l'espace pour ces détaillants. Les petits vendeurs de biens usagés et neufs vont sur Amazon Marketplace pour proposer des biens à un prix fixe.[96]

Amazon utilise également des expéditeurs directs ou des méta-vendeurs. Ce sont des membres ou des entités qui annoncent des produits sur Amazon et les commandent directement à partir de sites Web concurrents mais généralement auprès d'autres membres d'Amazon. Ces méta-vendeurs peuvent contenir des millions de produits, avoir un grand nombre de transactions et sont regroupés avec d’autres membres moins prolifiques, ce qui leur donne une crédibilité en tant que personne ayant exercé une activité depuis longtemps. La marge bénéficiaire varie de 50% à 100% et parfois plus, ces vendeurs soutiennent que les articles sont en stock lorsque le contraire est vrai. À mesure qu'Amazon accroît sa domination sur le marché, ces expéditeurs ponctuels sont devenus de plus en plus courants ces dernières années.[[[[citation requise]

En novembre 2015, Amazon a ouvert un magasin physique Amazon Books à University Village, à Seattle. Le magasin mesure 5 500 pieds carrés et les prix de tous les produits correspondent à ceux de son site Web.[97] Amazon ouvrira sa dixième librairie physique en 2017;[98] Selon les spéculations des médias, Amazon envisage de lancer 300 à 400 librairies à travers le pays.[97]

Amazon envisage d'ouvrir des librairies traditionnelles en Allemagne.[99]

Finances

Amazon.com est principalement un site de vente au détail avec un modèle de revenu de vente; Amazon prend un petit pourcentage du prix de vente de chaque article vendu sur son site Web, tout en permettant aux entreprises de faire de la publicité pour leurs produits en payant leur inscription en tant que produits en vedette.[100] À partir de 2018, Amazon.com est classé au 8ème rang du classement Fortune 500 des plus grandes entreprises américaines par le total des revenus.[101]

Pour l'exercice 2017, Amazon a réalisé un bénéfice de 3,03 milliards USD, soit un chiffre d'affaires annuel de 177,866 milliards USD, soit une augmentation de 30,8% par rapport au cycle précédent. Depuis 2007, les ventes ont augmenté de 14,835 milliards à 177,866 milliards, grâce à la poursuite de l'expansion des activités.[102] La capitalisation boursière d'Amazon était évaluée à plus de 803 milliards de dollars américains au début de novembre 2018.[103]

Année Revenu
en mil. USD $
Revenu net
en mil. USD $
Total des actifs
en mil. USD $
Employés
2007[104] 14 835 476 6 485 17 000
2008[105] 19 166 645 8 314 20 700
2009[106] 24 509 902 13 813 24 300
2010[107] 34,204 1 152 18 797 33 700
2011[108] 48 077 631 25 278 56 200
2012[109] 61 093 −39 32 555 88 400
2013[110] 74 452 274 40.159 117 300
2014[111] 88 988 −241 54 505 154 100
2015[112] 107 006 596 64 747 230 800
2016[113] 135 987 2 371 83 402 341 400
2017[114] 177 866 3 033 131 310 566 000

Des controverses

Depuis sa création, la société a fait l’objet de critiques et de controverses, notamment en fournissant aux forces de l’ordre des outils de surveillance par reconnaissance faciale;[115] former des partenariats de cloud computing avec la CIA;[116] éloigner les clients des librairies;[117] avoir un impact négatif sur l'environnement;[118] accorder une faible priorité aux conditions de l'entrepôt pour les travailleurs; s'opposer activement aux efforts de syndicalisation; supprimer à distance le contenu acheté par les utilisateurs d'Amazon Kindle; prendre des subventions publiques; cherchant à breveter sa technologie 1-Click; se livrer à des actions anticoncurrentielles et à une discrimination par les prix;[119] et reclassifier les livres LGBT en contenu réservé aux adultes.[120][121] Les critiques ont également porté sur diverses décisions quant à l'opportunité de censurer ou de publier du contenu, tel que le site Web WikiLeaks, des œuvres contenant de la diffamation et du matériel facilitant des combats de chiens, des combats de coq ou des activités pédophiles. En décembre 2011, Amazon a dû faire face à une réaction des petites entreprises qui avaient signé un contrat d'une journée pour promouvoir sa nouvelle application Price Check. Les acheteurs qui utilisaient l'application pour vérifier les prix dans un magasin physique ont bénéficié d'une réduction de 5% sur l'achat du même article sur Amazon.[122] Des sociétés comme Groupon, eBay et Taap.it ont contré la promotion d'Amazon en offrant un rabais de 10 $ sur leurs produits.[123][124] La société a également été accusée de faire pression sur ses fournisseurs pour maintenir et accroître sa rentabilité. Un projet visant à contraindre les éditeurs de livres les plus vulnérables était connu au sein de la société sous le nom de Gazelle Project. Bezos avait suggéré, selon Brad Stone, "qu'Amazon devrait approcher ces petits éditeurs de la même manière qu'un guépard poursuivrait une gazelle maladive".[78] En juillet 2014, la Federal Trade Commission (Commission fédérale du commerce) a engagé une action en justice contre la société, alléguant qu'elle favorisait les achats via l'application pour les enfants, qui étaient en cours de transaction sans le consentement de leurs parents.[125]

Impact environnemental

En novembre 2018, un groupe d'action communautaire s'est opposé au permis de construire délivré au groupe Goodman pour la construction d'une plate-forme logisitique de 160 000 mètres carrés (1 700 000 pieds carrés), Amazon fonctionnera à l'aéroport Lyon – Saint-Exupéry. En février 2019, Étienne Tête a déposé une demande au nom d'un deuxième groupe d'action communautaire régional demandant au tribunal administratif de décider si la plateforme servait un intérêt public suffisamment important pour justifier son impact sur l'environnement. La construction a été suspendue pendant que ces questions sont réglées.[118]

Vendre des articles contrefaits

Le 16 octobre 2016, Apple a engagé une action en contrefaçon contre Mobile Star LLC pour la vente de produits Apple contrefaits à Amazon. Dans la poursuite, Apple a fourni la preuve qu'Amazon vendait ces produits Apple contrefaits et les annonçait comme authentiques. Grâce aux achats, Apple a pu identifier des produits contrefaits avec un taux de réussite de 90%. Amazon recherchait et vendait des articles sans déterminer correctement s'ils étaient authentiques. Mobile Star LLC a réglé avec Apple un montant non divulgué le 27 avril 2017.[126]

Taxes de vente et d'utilisation

La politique de collecte des taxes de vente d'Amazon a évolué au fil des ans, puisqu'elle n'a perçu aucune taxe de vente à ses débuts. Aux États-Unis, les taxes de vente nationales et locales sont prélevées par les gouvernements des États et les administrations locales, et non au niveau fédéral. Dans la plupart des pays où Amazon opère, une taxe sur les ventes ou une taxe sur la valeur ajoutée est uniforme dans tout le pays et Amazon est obligée de la collecter auprès de tous ses clients. Les partisans d’obliger Amazon.com à collecter la taxe de vente, du moins dans les États où il assure une présence physique, soutiennent que la société jouit d’un avantage anticoncurrentiel par rapport aux entreprises de façade qui sont obligées de collecter la taxe de vente.[127]

Au XXIe siècle, de nombreux États américains ont adopté des lois sur les taxes de vente en ligne destinées à obliger Amazon.com et d’autres détaillants en ligne à percevoir les taxes de vente locales et nationales de leurs clients. Amazon.com a initialement collecté la taxe de vente dans cinq États à compter de 2011, mais à partir d'avril 2017, Amazon perçoit les taxes de vente auprès des clients des 45 États ayant une taxe de vente et à Washington, D.C.[128]

Impôts sur le revenu

Amazon paid no federal income taxes in the U.S. in 2017 and 2018, and actually got tax refunds worth millions of dollars, despite recording several billion dollars in profits each year.[129] CNN reported that Amazon's tax bill was zero because they took advantage of provisions in years when they were losing money that allowed them to offset future taxes on profits, as well as various other tax credits.[130] Amazon was criticized by political figures for not paying federal income taxes.[131]

Comments by Donald Trump and Bernie Sanders

In early 2018, President Donald Trump repeatedly criticized Amazon's use of the United States Postal Service and its prices for the delivery of packages, stating, "I am right about Amazon costing the United States Post Office massive amounts of money for being their Delivery Boy," Trump tweeted. "Amazon should pay these costs (plus) and not have them bourne [sic] by the American Taxpayer."[132] Amazon's shares fell by 6 percent as a result of Trump's comments. Shepard Smith of Fox News disputed Trump's claims and pointed to evidence that the USPS was offering below-market prices to all customers with no advantage to Amazon. However, analyst Tom Forte pointed to the fact that Amazon's payments to the USPS are not made public and that their contract has a reputation for being "a sweetheart deal".[133][134]

Throughout the summer of 2018, Vermont Senator Bernie Sanders criticized Amazon's wages and working conditions in a series of YouTube videos and media appearances. He also pointed to the fact that Amazon had paid no federal income tax in the previous year.[135] Sanders solicited stories from Amazon warehouse workers who felt exploited by the company.[136] One such story, by James Bloodworth, described the environment as akin to "a low-security prison" and stated that the company's culture used an Orwellian newspeak.[137] These reports cited a finding by New Food Economy that one third of fulfilment center workers in Arizona were on the Supplemental Nutrition Assistance Program (SNAP).[138] Responses by Amazon included incentives for employees to tweet positive stories and a statement which called the salary figures used by Sanders "inaccurate and misleading". The statement also charged that it was inappropriate for him to refer to SNAP as "food stamps".[136] On September 5, 2018, Sanders along with Ro Khanna introduced the Stop Bad Employers by Zeroing Out Subsidies (Stop BEZOS) Act aimed at Amazon and other alleged beneficiaries of corporate welfare such as Walmart, McDonald's and Uber.[139] Among the bill's supporters were Tucker Carlson of Fox News and Matt Taibbi who criticized himself and other journalists for not covering Amazon's contribution to wealth inequality earlier.[140][141]

On October 2, Amazon announced that its minimum wage for all American employees would be raised to $15 per hour. Sanders congratulated the company for making this decision.[142]

Working conditions

Former employees, current employees, the media, and politicians have criticized Amazon for poor working conditions at the company.[143][144][145] In 2011, it was publicized that workers had to carry out tasks in 100 °F (38 °C) heat at the Breinigsville, Pennsylvania warehouse. As a result of these inhumane conditions, employees became extremely uncomfortable and suffered from dehydration and collapse. Loading-bay doors were not opened to allow in fresh air because of concerns over theft.[146] Amazon's initial response was to pay for an ambulance to sit outside on call to cart away overheated employees.[146] The company eventually installed air conditioning at the warehouse.[147]

Some workers, "pickers", who travel the building with a trolley and a handheld scanner "picking" customer orders can walk up to 15 miles during their workday and if they fall behind on their targets, they can be reprimanded. The handheld scanners give real-time information to the employee on how quickly or slowly they are working; the scanners also serve to allow Team Leads and Area Managers to track the specific locations of employees and how much "idle time" they gain when not working.[148][149]

In a German television report broadcast in February 2013, journalists Diana Löbl and Peter Onneken conducted a covert investigation at the distribution center of Amazon in the town of Bad Hersfeld in the German state of Hessen. The report highlights the behavior of some of the security guards, themselves being employed by a third party company, who apparently either had a neo-Nazi background or deliberately dressed in neo-Nazi apparel and who were intimidating foreign and temporary female workers at its distribution centers. The third party security company involved was delisted by Amazon as a business contact shortly after that report.[150][151][152][153][154]

In March 2015, it was reported in Le bord that Amazon will be removing non-compete clauses of 18 months in length from its US employment contracts for hourly-paid workers, after criticism that it was acting unreasonably in preventing such employees from finding other work. Even short-term temporary workers have to sign contracts that prohibit them from working at any company where they would "directly or indirectly" support any good or service that competes with those they helped support at Amazon, for 18 months after leaving Amazon, even if they are fired or made redundant.[155][156]

A 2015 front-page article in The New York Times profiled several former Amazon employees[157] who together described a "bruising" workplace culture in which workers with illness or other personal crises were pushed out or unfairly evaluated.[17] Bezos responded by writing a Sunday memo to employees,[158] in which he disputed the Fois's account of "shockingly callous management practices" that he said would never be tolerated at the company.[17]

In an effort to boost employee morale, on November 2, 2015, Amazon announced that it would be extending six weeks of paid leave for new mothers and fathers. This change includes birth parents and adoptive parents and can be applied in conjunction with existing maternity leave and medical leave for new mothers.[159]

In mid-2018, investigations by journalists and media outlets such as Le gardien reported poor working conditions at Amazon's fulfillment centers.[160][161] Later in 2018, another article exposed poor working conditions for Amazon's delivery drivers.[162]

In response to criticism that Amazon doesn't pay its workers a livable wage, Jeff Bezos announced beginning November 1, 2018, all U.S. and U.K. Amazon employees will earn a $15 an hour minimum wage.[163] Amazon will also lobby to make $15 an hour the federal minimum wage.[164] At the same time, Amazon also eliminated stock awards and bonuses for hourly employees.[165]

On Black Friday 2018, Amazon warehouse workers in several European countries, including Italy, Germany, Spain and the United Kingdom, went on strike to protest inhumane working conditions and low pay.[166]

La bête quotidienne reported in March 2019 that emergency services responded to 189 calls from 46 Amazon warehouses in 17 states between the years 2013 and 2018, all relating to suicidal employees. The workers attributed their mental breakdowns to employer-imposed social isolation, aggressive surveillance, and the hurried and dangerous working conditions at these fulfillment centers. One former employee told La bête quotidienne "It's this isolating colony of hell where people having breakdowns is a regular occurrence."[167]

Conflict of interest with the CIA and DOD

In 2013, Amazon secured a US$600 million contract with the CIA, which poses a potential conflict of interest involving the Bezos-owned Le Washington Post and his newspaper's coverage of the CIA.[168] Kate Martin, director of the Center for National Security Studies, said, "It's a serious potential conflict of interest for a major newspaper like Le Washington Post to have a contractual relationship with the government and the most secret part of the government."[169] This was later followed by a US$10 billion contract with the Department of Defence.[116]

Seattle head tax and houselessness services

In May 2018, Amazon threatened the Seattle City Council over an employee head tax proposal that would have funded houselessness services and low-income housing. The tax would have cost Amazon about $800 per employee, or 0.7% of their average salary.[170] In retaliation, Amazon paused construction on a new building, threatened to limit further investment in the city, and funded a repeal campaign. Although originally passed, the measure was soon repealed after an expensive repeal campaign spearheaded by Amazon.[171]

Nashville Operations Center of Excellence

The incentives given by the Metropolitan Council of Nashville and Davidson County to Amazon for their new Operations Center of Excellence in Nashville Yards, a site owned by developer Southwest Value Partners, have been controversial, including the decision by the Tennessee Department of Economic and Community Development to keep the full extent of the agreement secret.[172] The incentives include "$102 million in combined grants and tax credits for a scaled-down Amazon office building" as well as "a $65 million cash grant for capital expenditures" in exchange for the creation of 5,000 jobs over seven years.[172]

The Tennessee Coalition for Open Government called for more transparency.[172] Another local organization known as the People's Alliance for Transit, Housing, and Employment (PATHE) suggested no public money should be given to Amazon; instead, it should be spent on building more public housing for the working poor and the homeless and investing in more public transportation for Nashvillians.[173] Others suggested incentives to big corporations don't improve the local economy.[174]

In November 2018, the proposal to give Amazon $15 million in incentives was criticized by the Nashville Firefighters Union and the Nashville chapter of the Fraternal Order of Police,[175] who called it "corporate welfare."[176] In February 2019, another $15.2 million in infrastructure was approved by the council, although it was voted down by three council members, including Councilwoman Angie Henderson who dismissed it as "cronyism".[177]

Facial recognition technology and law enforcement

While Amazon has publicly opposed secret government surveillance, as revealed by Freedom of Information Act requests it has supplied facial recognition support to law enforcement in the form of the Rekognition technology and consulting services. Initial testing included the city of Orlando, Florida, and Washington County, Oregon. Amazon offered to connect Washington County with other Amazon government customers interested in Rekognition and a body camera manufacturer. These ventures are opposed by a coalition of civil rights groups with concern that they could lead to an expansion of surveillance and be prone to abuse. Specifically, it could automate the identification and tracking of anyone, particularly in the context of potential police body camera integration.[115][178][179] Because of the backlash, the city of Orlando has publicly stated it will no longer use the technology.[180]

Lobbying

Amazon lobbies the United States federal government and state governments on issues such as the enforcement of sales taxes on online sales, transportation safety, privacy and data protection and intellectual property. According to regulatory filings, Amazon.com focuses its lobbying on the United States Congress, the Federal Communications Commission and the Federal Reserve. Amazon.com spent roughly $3.5 million, $5 million and $9.5 million on lobbying, in 2013, 2014 and 2015, respectively.[181]

Amazon.com was a corporate member of the American Legislative Exchange Council (ALEC) until it dropped membership following protests at its shareholders' meeting on May 24, 2012.[182]

In 2014, Amazon expanded its lobbying practices as it prepared to lobby the Federal Aviation Administration to approve its drone delivery program, hiring the Akin Gump Strauss Hauer & Feld lobbying firm in June.[183] Amazon and its lobbyists have visited with Federal Aviation Administration officials and aviation committees in Washington, D.C. to explain its plans to deliver packages.[184]

Voir également

Références

  1. ^ Annual report 2017. Seattle, Washington: Amazon. 4 avril 2018. Récupéré 22 novembre 2018.
  2. ^ ""AMZN Company Financials"".
  3. ^ "Form 10-K". Amazon.com. December 31, 2018.
  4. ^ "California Secretary of State Business Search". Businesssearch.sos.ca.gov.
  5. ^ "Amazon bought Whole Foods a year ago. Here's what has changed". Finance.yahoo.com.
  6. ^ "Amazon.com, Inc. – Form-10K". NASDAQ. 31 décembre 2018. Récupéré March 17, 2019.
  7. ^ Lotz, Amanda. "'Big Tech' isn't one big monopoly – it's 5 companies all in different businesses". La conversation. Récupéré May 16, 2019.
  8. ^ "The Big Four of Technology". 31 octobre 2017. Récupéré May 16, 2019.
  9. ^ Rivas, Teresa. "Ranking The Big Four Tech Stocks: Google Is No. 1, Apple Comes In Last". www.barrons.com. Récupéré May 16, 2019.
  10. ^ Furth, John F. (May 18, 2018). "Why Amazon and Jeff Bezos Are So Successful at Disruption". Entrepreneur. Récupéré May 16, 2019.
  11. ^ Bylund, Per (August 29, 2017). "Amazon's Lesson About Disruption: Rattle Any Market You Can". Entrepreneur. Récupéré May 16, 2019.
  12. ^ Newman, Daniel. "Alibaba vs. Amazon: The Battle Of Disruptive Innovation Beyond Traditional E-Commerce". Forbes. Récupéré May 16, 2019.
  13. ^ Synergy Research Group, Reno, NV. "Microsoft Cloud Revenues Leap; Amazon is Still Way Out in Front – Synergy Research Group". srgresearch.com.CS1 maint: Uses authors parameter (link)
  14. ^ Jopson, Barney (July 12, 2011). "Amazon urges California referendum on online tax". Financial Times. Archived from the original on July 14, 2011. Récupéré August 4, 2011.
  15. ^ "Fortune Global 500 List 2018: See Who Made It". Fortune. Récupéré January 8, 2019.
  16. ^ Cheng, Evelyn (September 23, 2016). "Amazon climbs into list of top five largest US stocks by market cap". CNBC. Récupéré 20 février 2019.
  17. ^ une b c Streitfeld, David; Kantor, Jodi (August 17, 2015). "Jeff Bezos and Amazon Employees Join Debate Over Its Culture". The New York Times. ISSN 0362-4331. Récupéré 20 février 2019.
  18. ^ Wingfield, Nick; de la Merced, Michael J. (June 16, 2017). "Amazon to Buy Whole Foods for $13.4 Billion". The New York Times. ISSN 0362-4331. Récupéré 20 février 2019.
  19. ^ "Jeff Bezos reveals Amazon has 100 million Prime members in letter to shareholders". 18 avril 2018. Récupéré January 2, 2019.
  20. ^ "Amazon – Investor Relations – Annual Reports, Proxies and Shareholder Letters". phx.corporate-ir.net. Récupéré September 6, 2018.
  21. ^ "Amazon.com, Form 10-K, Annual Report, Filing Date Jan 30, 2013" (PDF). SEC database. Récupéré February 26, 2013.
  22. ^ "Amazon.com – History & Facts". Encyclopédie Britannica. Récupéré January 3, 2019.
  23. ^ "Officers & Directors". Amazone. Récupéré March 29, 2019.
  24. ^ "Toys R Us bankruptcy: A dot-com-era deal with Amazon marked the beginning of the end". Quartz. Récupéré November 11, 2018.
  25. ^ "Toys R Us wins Amazon lawsuit". Nouvelles de la BBC. March 3, 2006. Récupéré December 1, 2012.
  26. ^ Metz, Rachel (June 12, 2009). "Amazon to pay Toys R Us $51M to settle suit". États-Unis aujourd'hui. Presse associée. Récupéré December 1, 2012.
  27. ^ "Amazon/Borders form online partnership". CNN Money. April 11, 2001. Récupéré November 11, 2018.
  28. ^ "How 'Amazon factor' killed retailers like Borders, Circuit City". SFGate. July 13, 2015. Récupéré November 11, 2018.
  29. ^ Streitfeld, David (October 18, 2011). "Bookstores Drop Comics After Amazon Deal With DC". The New York Times. ISSN 0362-4331. Récupéré 20 février 2019.
  30. ^ Barr, Alistair (November 11, 2013). "Amazon starts Sunday delivery with US Postal Service". États-Unis aujourd'hui. Récupéré November 25, 2013.
  31. ^ "Nike confirms 'pilot' partnership with Amazon". Engadget. Récupéré 3 juillet, 2017.
  32. ^ Wattles, Jackie (June 29, 2017). "Nike confirms Amazon partnership". CNNMoney. Récupéré 3 juillet, 2017.
  33. ^ Wahba, Phil. "Nike confirms it will sell directly on Amazon and Instagram". Fortune. Récupéré 3 juillet, 2017.
  34. ^ "Booths teams up with Amazon to sell down South for the first time". Telegraph. October 11, 2017. Récupéré October 11, 2017.
  35. ^ Bhumika, Khatri (September 27, 2018). "Amazon's JV Appario Retail Clocks In $104.4 Mn For FY18". Inc42 Media.
  36. ^ "Amazon strikes deal with Apple to sell new iPhones and iPads". Le bord. Récupéré November 11, 2018.
  37. ^ "Apple pumps up its Amazon listings with iPhones, iPads and more". CNET. 10 novembre 2018. Récupéré November 11, 2018.
  38. ^ "Amazon Jobs – Work for a Subsidiary". Web.archive.org. Archived from the original on August 1, 2014. Récupéré October 27, 2014.
  39. ^ McCracken, Harry (September 29, 2006). "Amazon's A9 Search as We Knew It: Dead!". PC World. Archived from the original on July 16, 2011. Récupéré September 6, 2012.
  40. ^ Steele, B., Amazon is now managing its own ocean freight, engadget.com, January 27, 2017, accessed January 29, 2017
  41. ^ Sayer, Peter (January 31, 2008). "Amazon buys Audible for US$300 million". PC World.
  42. ^ "Is Logistics About To Get Amazon'ed?". TechCrunch. AOL. January 29, 2016.
  43. ^ David Z. Morris (January 14, 2016). "Amazon China Has Its Ocean Shipping License – Fortune". Fortune.
  44. ^ une b "Company Overview". Brilliance Audio. Récupéré February 14, 2014.
  45. ^ "amazon.com Acquires Brilliance Audio". Taume News. May 27, 2007. Archived from the original on July 4, 2007. Récupéré May 28, 2007.
  46. ^ une b Staci D. Kramer (May 23, 2007). "Amazon Acquires Audiobook Indie Brilliance Audio". Gigaom. Récupéré February 14, 2014.
  47. ^ une b c Virgil L. P. Blake (1990). "Something New Has Been Added: Aural Literacy and Libraries". Information Literacies for the Twenty-First Century. G. K. Hall & Co. pp. 203–218.
  48. ^ Stone, Brad (April 11, 2014). "Amazon Buys ComiXology, Takes Over Digital Leadership". Bloomberg BusinessWeek.
  49. ^ "Independent Publishing with CreateSpace". CreateSpace: An Amazon Company. Archived from the original on November 26, 2013. Récupéré January 22, 2017.
  50. ^ "About CreateSpace : History". CreateSpace: An Amazon Company. Récupéré January 22, 2017.
  51. ^ une b Kaufman, Leslie (March 28, 2013). "Amazon to Buy Social Site Dedicated to Sharing Books". The New York Times. ISSN 0362-4331. Récupéré 20 février 2019.
  52. ^ Avalos, George (September 19, 2012). "Amazon research unit Lab 126 agrees to big lease that could bring Sunnyvale 2,600 new workers". Le Mercury News. Récupéré 20 février 2019.
  53. ^ une b Sheetz, Michael (April 4, 2019). "Amazon wants to launch thousands of satellites so it can offer broadband internet from space". CNBC. Récupéré April 4, 2019.
  54. ^ Henry, Caleb (April 4, 2019). "Amazon planning 3,236-satellite constellation for internet connectivity". SpaceNews. Récupéré April 5, 2019.
  55. ^ Sheetz, Michael (November 27, 2018). "Amazon cloud business reaches into space with satellite connection service". CNBC. Récupéré April 4, 2019.
  56. ^ Montag, Ali (February 27, 2018). "Amazon buys Ring, a former 'Shark Tank' reject". CNBC. Récupéré 20 février 2019.
  57. ^ "Amazon Kills Shelfari". The Reader's Room. 13 janvier 2016. Récupéré 20 février 2019.
  58. ^ Holiday, J.D. (January 13, 2016). "Shelfari Is Closing! BUT, You Can Merge Your Account with Goodreads!". The Book Marketing Network.
  59. ^ "Amazon 10-Q filing".
  60. ^ "Twitch pulls the plug on video-streaming site Justin.tv". CNET. Récupéré August 8, 2017.
  61. ^ Welch, Chris (August 25, 2014). "Amazon, not Google, is buying Twitch for $970 million". Le bord. Récupéré August 8, 2017.
  62. ^ Hall, Charlie (August 16, 2016). "Twitch to acquire Curse". Polygon. Récupéré August 8, 2017.
  63. ^ McCormick, Rich (February 27, 2017). "Twitch will start selling games and giving its streamers a cut". Le bord. Récupéré August 8, 2017.
  64. ^ Statt, Nick (September 30, 2016). "Twitch will be ad-free for all Amazon Prime subscribers". Le bord. Récupéré August 8, 2017.
  65. ^ Popper, Ben (September 30, 2013). "Field of streams: how Twitch made video games a spectator sport". Le bord. Récupéré August 8, 2017.
  66. ^ Needleman, Sarah E. (January 29, 2015). "Twitch's Viewers Reach 100 Million a Month". WSJ. Récupéré 20 février 2019.
  67. ^ "Quality Standards". Whole Foods Market.
  68. ^ LaVito, Angelica (August 23, 2017). "FTC allows Amazon, Whole Foods deal to proceed". CNBC. Récupéré 31 octobre, 2018.
  69. ^ "Amazon and Whole Foods Market Announce Acquisition to Close This Monday, Will Work Together to Make High-Quality, Natural and Organic Food Affordable for Everyone". Amazon.com. FIL D'AFFAIRES. Récupéré August 24, 2017.
  70. ^ "Junglee boys strike gold on the net". Archived from the original on December 17, 2013.
  71. ^ "Amazon Launches Online Shopping Service In India". reuters.com. February 2, 2012.
  72. ^ "Amazon brings the curtains down on Junglee.com, finally". vccircle.com. Récupéré February 1, 2018.
  73. ^ "Amazon.com Site Info". Alexa Internet. Récupéré July 4, 2017.
  74. ^ Lextrait, Vincent (January 2010). "The Programming Languages Beacon, v10.0". Archived from the original on May 30, 2012. Récupéré March 14, 2010.
  75. ^ SnapShot of amazon.com, amazonellers.com, walmart.com. Retrieved April 12, 2008.
  76. ^ "SnapShot of amazon.com – Compete". Siteanalytics.compete.com. Récupéré March 24, 2016.
  77. ^ Pepitone, Julianne (December 9, 2010). "Why attackers can't take down Amazon.com". CNN. Récupéré 14 décembre 2010. Amazon has famously massive server capacity in order to handle the December e-commerce rush. That short holiday shopping window is so critical and so intense, that even a few minutes of downtime could cost Amazon millions.
  78. ^ une b Packer, George (February 17, 2014). "Cheap Words". newyorker.com. Récupéré March 22, 2014.
  79. ^ "2010 Social Shopping Study Reveals Changes in Consumers' Online Shopping Habits and Usage of Customer Reviews". the e-tailing group, PowerReviews (Press release). Business Wire. May 3, 2010. Récupéré January 31, 2013.
  80. ^ Spector, Robert (2002). Amazon.com. p. 132.
  81. ^ "BEACON SPOTLIGHT: Amazon.com rave book reviews – too good to be true?". The Cincinnati Beacon. May 25, 2010. Archived from the original on May 2, 2014. Récupéré January 31, 2013.
  82. ^ "Amazon's online reader Search Inside reference". Amazon.com. September 9, 2009. Archived from the original on August 28, 2010. Récupéré August 29, 2010.
  83. ^ "Search Inside reference". Amazon.com. September 9, 2009. Récupéré August 29, 2010.
  84. ^ Ward, Eric (October 23, 2003). "Amazon.com Launches "Search Inside the Book" Feature". Urlwire.com. Récupéré August 29, 2010.
  85. ^ "AMAZON ENTERS THE CLOUD COMPUTING BUSINESS" (PDF). Récupéré May 29, 2013.
  86. ^ "Amazon.co.uk Associates: The web's most popular and successful Affiliate Program". Affiliate-program.amazon.co.uk. July 9, 2010. Archived from the original on August 26, 2008. Récupéré August 29, 2010.
  87. ^ "Usage of advertising networks for websites". W3Techs.com. 22 juillet 2014. Récupéré 22 juillet 2014.
  88. ^ "14 Easy Fundraising Ideas for Non-Profits". blisstree.com. Récupéré November 24, 2014.
  89. ^ "Amazon Seller Product Suggestions". Amazonservices.com. Récupéré August 29, 2010.
  90. ^ une b "Amazon FAQ". Récupéré September 5, 2011.
  91. ^ "Amazon.com Movers and shakers". Récupéré September 5, 2011.
  92. ^ "Amazon.com Author Central". Récupéré September 5, 2011.
  93. ^ "Amazon Sales Estimator". Jungle Scout. May 15, 2017.
  94. ^ "Frequently Asked Questions about Amazon.com". Amazon.com. Récupéré September 6, 2012.
  95. ^ "How Amazon Works". Récupéré December 15, 2011.
  96. ^ "Help". Récupéré December 16, 2011.
  97. ^ une b Bensinger, Greg (February 2, 2016). "Amazon Plans Hundreds of Brick-and-Mortar Bookstores, Mall CEO Says". le journal Wall Street. ISSN 0099-9660. Récupéré 20 février 2019.
  98. ^ Rey, Jason Del (March 8, 2017). "Amazon just confirmed its 10th book store, signaling this is way more than an experiment". Recode.
  99. ^ "Einzelhandel: Amazon plant Offline-Filialen in Deutschland". Faz.net. Récupéré June 4, 2018.
  100. ^ "SWOT Analysis Amazon". Archived from the original on December 3, 2011. Récupéré 17 décembre 2011.
  101. ^ "Fortune 500 Companies 2018: Who Made the List". Fortune. Récupéré November 9, 2018.
  102. ^ "Amazon: annual revenue 2017". Statista. Récupéré November 7, 2018.
  103. ^ "AMZN : Summary for Amazon.com, Inc. – Yahoo Finance". finance.yahoo.com. Récupéré November 7, 2018.
  104. ^ "2007 Annual Report". Ir.aboutamazon.com.
  105. ^ "2008 Annual Report". Ir.aboutamazon.com.
  106. ^ "2009 Annual Report". Ir.aboutamazon.com.
  107. ^ "2010 Annual Report". Ir.aboutamazon.com.
  108. ^ "2011 Annual Report". Ir.aboutamazon.com.
  109. ^ "2012 Annual Report". Ir.aboutamazon.com.
  110. ^ "2013 Annual Report". Ir.aboutamazon.com.
  111. ^ Neate, Rupert (January 29, 2015). "Amazon reports $89bn in sales last year as shares jump 11% after hours". Le gardien. Récupéré November 7, 2018.
  112. ^ Roettgers, Janko (January 28, 2016). "Amazon Clocks $107 Billion In Revenue In 2015". Variety.com. Récupéré November 7, 2018.
  113. ^ "Amazon sales hit $136B in 2016; dollar hurts overseas business". Le Seattle Times. February 2, 2017. Récupéré November 7, 2018.
  114. ^ "Amazon 2017 sales jump by nearly a third". BBC News. February 1, 2018. Récupéré November 7, 2018.
  115. ^ une b "Amazon is selling facial recognition to law enforcement — for a fistful of dollars". May 22, 2018.
  116. ^ une b Jeong, May (August 13, 2018). ""Everybody immediately knew that it was for Amazon": Has Bezos become more powerful in DC than Trump?". Vanity Fair. Récupéré September 14, 2018.
  117. ^ Leiber, Nick (December 7, 2011). "Amazon Lure's Shoppers Away from Stores". Bloomberg BusinessWeek. Récupéré December 7, 2011.
  118. ^ une b Jean-Philippe Cavaillez (March 5, 2019). "Plateforme logistique Amazon : bras de fer dans l'Est lyonnais". Le Progrès (in French). p. dix.
  119. ^ Baum, Andrew (October 23, 2015). "Amazon Wins Ruling on Results for Searches on Brands It Doesn't Sell". The National Law Review. Foley & Lardner. Récupéré December 21, 2015.
  120. ^ Slatterly, Brennon. "Amazon 'Glitch' Yanks Sales Rank of Hundreds of LGBT Books". PC World. Récupéré 28 juillet 2012.
  121. ^ Armstrong, Paul (November 28, 2000). "Amazon: 'Glitch' caused gay censorship error". CNN. Archived from the original on January 16, 2013. Récupéré 28 juillet 2012.
  122. ^ Raice, Shayndi (December 20, 2011). "Groupon Launches Anti-Amazon Promotion of Sorts". WSJ. Récupéré 20 février 2019.
  123. ^ "Focus on Mobile Commerce – While some still cry, others fight back". Internet Retailer. Récupéré February 1, 2012.
  124. ^ "What can retailers learn from Amazon, Groupon and eBay? – Mobile Commerce Daily – Multichannel retail support". Mobile Commerce Daily. December 20, 2011. Archived from the original on February 7, 2012. Récupéré February 1, 2012.
  125. ^ "Complaint, Federal Trade Commission v. Amazon.com, Inc" (PDF). PacerMonitor. PacerMonitor. Récupéré June 16, 2016.
  126. ^ "Apple Sues Mobile Star for Selling Counterfeit Power Adapters and Charging Cables through Amazon". Patently Apple.
  127. ^ Milchen, Jeff (April 28, 2011). "To Help Main Street, Close the Internet Sales Tax Loophole". Archived from the original on March 15, 2016. Récupéré November 17, 2016.
  128. ^ "Amazon will start collecting sales tax nationwide starting April 1st". Le bord. Récupéré April 6, 2017.
  129. ^ Stampler, Laura (February 14, 2019). "Amazon Will Pay a Whopping $0 in Federal Taxes on $11.2 Billion Profits". Fortune. Récupéré 20 février 2019.
  130. ^ Isidore, Chris (February 15, 2019). "Despite record profits, Amazon didn't pay any federal income tax in 2017 or 2018. Here's why". CNN. Récupéré 20 février 2019.
  131. ^ Amazon riled up the left for not paying federal taxes — and it’s in a position to offset future profits, too (MarketWatch)
  132. ^ Franck, Thomas (April 3, 2018). "Amazon shares turn negative after Trump bashes company for a fourth time in a week". CNBC. Récupéré April 3, 2018.
  133. ^ Editorial, Reuters. "Amazon shares fall 6 percent as Trump renews attack". U.S. Récupéré April 3, 2018.
  134. ^ Manchester, Julia. "Fox's Shep Smith fact-checks Trump's Amazon claims: 'None of that was true'". La colline. Récupéré April 3, 2018.
  135. ^ Wohlfeil, Samantha (September 6, 2018). "Workers describe pressures at Amazon warehouses as Bernie Sanders gears up to make the corporation pay". Inlander. Récupéré September 22, 2018.
  136. ^ une b Matsakis, Louise (September 6, 2018). "Bernie Sanders and the Truth About Amazon, Food Stamps, and Tax Breaks". Filaire. ISSN 1059-1028. Récupéré 20 février 2019.
  137. ^ Bloodworth, James (September 17, 2018). "I worked in an Amazon warehouse. Bernie Sanders is right to target them". Le gardien. Récupéré September 22, 2018.
  138. ^ Robertson, Adi (September 5, 2018). "Bernie Sanders introduces "Stop BEZOS" bill to tax Amazon for underpaying workers". Le bord. Récupéré September 14, 2018.
  139. ^ Gibson, Kate (September 5, 2018). "Bernie Sanders targets Amazon, Walmart with 100% tax". CBS. Récupéré September 14, 2018.
  140. ^ Delaney, Arthur (August 31, 2018). "Why Bernie Sanders and Tucker Carlson agree on food stamps". Le Huffington Post. Récupéré September 14, 2018.
  141. ^ Taibbi, Matt (September 18, 2018). "Bernie Sanders' Anti-Amazon Bill is an Indictment of the Media, Too". Pierre roulante. Récupéré September 22, 2018.
  142. ^ Porter, Jon (October 2, 2018). "Amazon raises minimum wage to $15 for all 350,000 US workers following criticism". Le bord. Récupéré October 20, 2018.
  143. ^ An Amazonian's response to "Inside Amazon: Wrestling Big Ideas in a Bruising Workplace" August 16, 2015
  144. ^ Amazon under fire for staffing practices in Randstad contract|Business intelligence for recruitment and resourcing professionals Archived August 4, 2013, at the Wayback Machine. Recruiter.co.uk (August 2, 2013). Retrieved on August 16, 2013.
  145. ^ Edwards, Jim (August 5, 2013). "Brutal Conditions In Amazon's Warehouse's Threaten To Ruin The Company's Image". Interne du milieu des affaires. Récupéré Le 24 février 2014.
  146. ^ une b Soper, Spencer (September 18, 2011). "Inside Amazon's Warehouse". The Morning Call. Récupéré 15 mars, 2018.
  147. ^ Soper, Spencer; Kraus, Scott (September 25, 2011). "Amazon gets heat over warehouse". Morning Call. Récupéré 15 mars, 2018.
  148. ^ Yarrow, Jay; Kovach, Steve (September 20, 2011). "10 Crazy Rules That Could Get You Fired From Amazon Warehouses". Interne du milieu des affaires. Récupéré April 21, 2013.
  149. ^ O'Connor, Sarah (February 8, 2013). "Amazon unpacked". Financial Times. Récupéré April 21, 2013.
  150. ^ "Kritik an Arbeitsbedingungen bei Amazon". tagesschau.de. Récupéré 20 février 2013.
  151. ^ "Ausgeliefert! Leiharbeiter … – Ausgeliefert! Leiharbeiter bei Amazon – Reportage & Documentation – ARD | Das Erste". Daserste.de. February 13, 2013. Archived from the original on February 18, 2013. Récupéré 20 février 2013.
  152. ^ Paterson, Tony (February 14, 2013). "Amazon 'used neo-Nazi guards to keep immigrant workforce under control' in Germany – Europe – World". L'indépendant. Londres. Récupéré 20 février 2013.
  153. ^ "Germany to probe claims of staff abuse". Globaltimes.cn. Récupéré 20 février 2013.
  154. ^ "Amazon to investigate reports temporary staff in Germany were mistreated". Globalnews.ca. Récupéré 14 juillet 2015.
  155. ^ Woodman, Spencer (March 26, 2015). "Exclusive: Amazon makes even temporary warehouse workers sign 18-month non-competes". Le bord. Récupéré March 28, 2015.
  156. ^ Kasperkevic, Jana (March 27, 2015). "Amazon to remove non-compete clause from contracts for hourly workers". Le gardien. Récupéré March 28, 2015.
  157. ^ Kantor, Jodi; Streitfeld, David (August 15, 2015). "Inside Amazon: Wrestling Big Ideas in a Bruising Workplace". The New York Times. ISSN 0362-4331. Récupéré 20 février 2019.
  158. ^ Cook, John (November 8, 2017). "Full memo: Jeff Bezos responds to brutal NYT story, says it doesn't represent the Amazon he leads". GeekWire. Récupéré April 3, 2018.
  159. ^ "Amazon increases paid leave for new parents". Le Seattle Times. November 2, 2015. Récupéré November 13, 2015.
  160. ^ Picchi, Aimee (April 19, 2018). "Inside an Amazon warehouse: "Treating human beings as robots"". CBS MoneyWatch. Récupéré September 22, 2018.
  161. ^ Sainato, Michael (July 30, 2018). "Accidents at Amazon: workers left to suffer after warehouse injuries". Le gardien. Récupéré September 22, 2018.
  162. ^ Peterson, Hayley (September 11, 2018). "Missing wages, grueling shifts, and bottles of urine: The disturbing accounts of Amazon delivery drivers may reveal the true human cost of 'free' shipping". www.businessinsider.com.
  163. ^ News, A. B. C. (October 2, 2018). "Amazon to raise wages for more than 350,000 employees". ABC News. Récupéré January 3, 2019.
  164. ^ Partington, Richard (October 2, 2018). "Amazon raises minimum wage for US and UK employees". Theguardian.com. Récupéré January 3, 2019.
  165. ^ Soper, Spencer (October 3, 2018). "Amazon Warehouse Workers Lose Bonuses, Stock Awards for Raises". Bloomberg.com. Récupéré October 4, 2018.
  166. ^ Hamilton, Isobel Asher (November 23, 2018). "'We are not robots': Thousands of Amazon workers across Europe are striking on Black Friday over warehouse working conditions". Interne du milieu des affaires. Récupéré November 24, 2018.
  167. ^ Zahn, Max; Paget, Sharif (March 11, 2019). "'Colony of Hell': 911 Calls From Inside Amazon Warehouses". La bête quotidienne. Récupéré March 13, 2019.
  168. ^ "The CIA, Amazon, Bezos and the Washington Post : An Exchange with Executive Editor Martin Baron". Le Huffington Post. January 8, 2014.
  169. ^ Streitfeld, David; Haughney, Christine (August 17, 2013). "Expecting the Unexpected From Jeff Bezos". The New York Times. ISSN 0362-4331. Récupéré 20 février 2019.
  170. ^ "Amazon puts high-profile Seattle plans on ice over proposal to tax large employers". Le Seattle Times. May 2, 2018. Récupéré 3 mai, 2018.
  171. ^ "'Show of force': Business-backed opponents of Seattle head tax outspent supporters 2 to 1". Le Seattle Times. 13 juillet 2018. Récupéré July 17, 2018.
  172. ^ une b c Reicher, Mike (January 4, 2019). "Tennessee wants to keep its incentives offer for Amazon's HQ2 secret for 5 years". The Tennessean. Récupéré January 6, 2019.
  173. ^ White, Peter (December 13, 2018). "Will Amazon be Naughty or Nice?". Tennessee Tribune. Récupéré December 21, 2018. PATHE does not want Metro to give Amazon a dime. They want the city to build at least 5,000 more affordable homes to address the “Amazon effect” on the local housing market. And they want a new transit referendum that focuses on the needs of working people and better public bus service.
  174. ^ Mazza, Sandy (November 19, 2018). "Did Tennessee taxpayers get a good deal with $102M Amazon payment?". The Tennessean. Récupéré February 11, 2019.
  175. ^ Koehn, Alexandra (November 29, 2018). "Metro employees feel 'left behind' after no pay raise". News Channel 5. Récupéré December 12, 2018.
  176. ^ "Nashville police union: Amazon getting 'corporate welfare'". AP News. 30 novembre 2018. Récupéré February 10, 2019.
  177. ^ Garrison, Joey (February 6, 2019). "Nashville council approves $15M in infrastructure work for future home of Amazon hub". The Tennessean. Récupéré February 10, 2019.
  178. ^ "Yes, Amazon is tracking people". Washingtonexaminer.com.
  179. ^ "Amazon Teams Up With Government to Deploy Dangerous New Facial Recognition Technology". Aclu.org.
  180. ^ "Orlando Stops Using Amazon's Face-Scanning Tech Amid Spying Concerns". Newsweek.com. June 26, 2018.
  181. ^ "Amazon's Lobbying Expenditures". Opensecrets.org.
  182. ^ Parkhurst, Emily (May 24, 2012). "Amazon shareholders met by protesters, company cuts ties with ALEC". Bizjournals.com.
  183. ^ Romm, Tony. "In Amazon's shopping cart: D.C. influence". Politico.com. Politico. Récupéré 7 août 2014.
  184. ^ Kang, Cecilia (December 27, 2015). "F.A.A. Drone Laws Start to Clash With Stricter Local Rules". The New York Times. ISSN 0362-4331. Récupéré 20 février 2019.

Lectures complémentaires

Liens externes






Laisser un commentaire