Acheter, vendre ou conserver? – Le fou imbécile -Code Promo Amazon -58 % Réduction





Actions de Microsoft (NASDAQ: MSFT) a tiré plus haut après que la société a annoncé ses résultats financiers du troisième trimestre à la suite de la fermeture du marché mercredi. Cela, combiné à la solide performance du titre depuis le début de l'année, a porté la capitalisation boursière du géant du logiciel à environ 1 billion de dollars.

Une étape si importante en fait un bon moment pour réfléchir à la valorisation de la société. Microsoft vaut-il vraiment 1 billion de dollars, même si ses résultats pour le troisième trimestre étaient meilleurs que prévu?

Centre d'accueil des visiteurs au siège de Microsoft

Source de l'image: Microsoft.

Force basée sur le cloud

Le bénéfice net de Microsoft au troisième trimestre de l'exercice s'est établi à 8,8 milliards de dollars, en hausse de 19% par rapport à l'année précédente. Cela s'est traduit par un bénéfice par action de 1,14 USD, en hausse de 20%. Les revenus ont augmenté de 14% en glissement annuel pour atteindre 30,6 milliards de dollars. Les analystes s'attendaient en moyenne à un bénéfice par action de 1,00 dollar sur un chiffre d'affaires de 29,84 milliards de dollars.

Les performances trimestrielles impressionnantes ont été favorisées par une augmentation de 41% en glissement annuel des revenus tirés du cloud commercial, provenant principalement de trois des offres les plus importantes de la société: Office 365 commercial, Azure et Dynamics 365. À 9,6 milliards de dollars, les revenus tirés du cloud commercial ont représenté pour 31% du total des revenus du géant du logiciel au troisième trimestre

"Les entreprises leaders de toutes les tailles et de tous les secteurs font confiance au nuage Microsoft", a déclaré le PDG Satya Nadella dans un communiqué. "Nous accélérons nos innovations dans le cloud et à la périphérie afin que nos clients puissent créer les capacités numériques de plus en plus indispensables à la concurrence et à la croissance."

Azure a connu une croissance particulièrement forte: les revenus de la plate-forme d'informatique en nuage ont augmenté de 73% par rapport à l'année précédente (75% à taux de change constant).

Évaluation

Mais Microsoft mérite-t-il vraiment une capitalisation boursière de 1 billion de dollars?

Lorsque son activité cloud en forte croissance, l'amélioration de ses flux de trésorerie disponibles et la nature récurrente de ses offres sont considérées ensemble, il est tout à fait justifié d'acheter les actions du géant du logiciel aujourd'hui.

Premièrement, considérons le flux de trésorerie disponible de près de 34 milliards de dollars sur 12 mois de Microsoft. Bien sûr, c'est bien en retard Pommede (NASDAQ: AAPL) 62 milliards de dollars, même si la capitalisation boursière d’Apple est actuellement d’environ 980 milliards de dollars. Mais le cash-flow libre annuel de Microsoft n'a cessé d'augmenter, tandis que celui d'Apple atteignait 69 milliards de dollars au cours de son exercice 2015. Microsoft représentait environ 23 milliards de dollars en 2015.

En outre, les investisseurs devraient accorder une attention particulière au secteur en nuage commercial en pleine croissance de Microsoft. Elle génère désormais près du tiers du chiffre d'affaires total de la société et pourrait générer une croissance significative dans les années à venir.

Enfin, la nature récurrente du modèle commercial de Microsoft vaut la peine. Contrairement à Apple, qui génère l'essentiel de son chiffre d'affaires et des bénéfices d'un seul produit (l'iPhone), l'activité de Microsoft repose principalement sur des revenus prévisibles plus basés sur le logiciel basé sur le cloud. En outre, ces sources de revenus sont diversifiées sur une gamme d'applications et de plates-formes «persistantes», telles que Microsoft Office, Windows, les revenus de logiciels et services Xbox, les revenus d'abonnement et de publicité LinkedIn, Azure, les produits et services cloud Dynamics, etc.

Bien que Microsoft ne fasse certainement pas une affaire à ces niveaux, la valorisation de l’action par rapport à la dynamique sous-jacente de la société suggère que les actions restent un achat pour les investisseurs qui souhaitent les conserver à long terme.





Laisser un commentaire