Tricherie: des flics vont demander l'aide du Qatar pour arrêter un pilote | Bengaluru Nouvelles -Acheter sur Amazon -39 % Réduction





BENGALURU: La police municipale enquêtant sur l’affaire Manipal Education and Medical Group (MEMG), trompée par quelques personnes, a déclaré vouloir obtenir l’intervention de représentants de l’ambassade et du gouvernement du Qatar pour détenir Vishal Somanna, un pilote de Qatar Airways et le troisième inculpé.
Les policiers ont déjà arrêté quatre personnes, dont la sœur de Somanna, Amritha Chengappa, et sa mère, Meera Chengappa, outre le principal accusé, Sandeep Gururaj, directeur général adjoint (finances) du groupe, et son épouse, Charusmitha. Les policiers n’ont pas pu arrêter Somanna, qui vit à Doha, et l’Inde n’a pas signé de traité d’extradition avec le Qatar.
«Nous écrirons à l’ambassade et aux agents de l’immigration pour leur expliquer la nécessité d’arrêter Somanna pour poursuivre l’enquête. Nous allons prendre un avis juridique », a déclaré un officier.
Récemment, un tribunal local a émis un mandat non passible de poursuites contre Somanna. Les demandes de libération sous caution de Somanna, de sa mère et de sa soeur ont été rejetées par un tribunal local vendredi. Le procureur spécial, Shailaja Nayak, a affirmé que ces trois personnes avaient joué un rôle essentiel dans la falsification de la signature de Ranjan Pai (de MEMG) et que Somanna résidant à Doha, sa mère et sa sœur pourraient le rejoindre si elles étaient libérées sous caution.
Vaitheeshwaran, un cadre supérieur de MEMG, avait déposé une plainte au nom du président Ranjan Pai et de son épouse Shruti, affirmant que l'accusé avait escroqué la société à hauteur de 62 crore.





Laisser un commentaire