Walt Disney Company (DIS) Transcription de l'appel des résultats du troisième trimestre 2019 -Acheter sur Amazon -53 % Réduction





Source de l'image: The Fool Motley.

<p type = "text" content = "Walt Disney Company (NYSE: DIS)
Appel des résultats du troisième trimestre 2019
6 août 2019, 16h30. ET"data-reactid =" 32 ">Walt Disney Company (NYSE: DIS)
Appel des résultats du troisième trimestre 2019
6 août 2019, 16h30. ET

Bonjour, Mesdames et Messieurs, et bienvenue à la téléconférence sur les résultats financiers du troisième trimestre de l'exercice 2019 de Walt Disney Company.[Operator Instructions]. J'aimerais maintenant laisser la parole à Lowell Singer, premier vice-président, Relations avec les investisseurs, pour commencer.

Bonjour et bienvenue à l'appel des résultats financiers du troisième trimestre 2018 de la société Walt Disney. Notre communiqué de presse a été publié il y a environ 25 minutes et est disponible sur notre site Web à l'adresse www.disney.comforward / Investors. L’appel d’aujourd’hui est également diffusé sur le Web et une retransmission et une transcription seront également disponibles sur notre site Web. Je suis accompagné de Bob Iger, président-directeur général de Disney; et Christine McCarthy, vice-présidente exécutive et chef de la direction financière. Suite aux commentaires de Bob et Christine, nous serons heureux de répondre à vos questions.

Donc, avec cela, je vais laisser l'appel à Bob pour commencer.

<p type = "text" content = "Robert A. IgerPrésident et Directeur Général"data-reactid =" 44 ">Robert A. IgerPrésident et Directeur Général

Merci, Lowell, et bon après-midi à tous.

Je fais des appels de résultats depuis longtemps et c’est l’un de nos plus compliqués, nous avons certainement beaucoup à couvrir et à discuter. Il s’agit du premier trimestre complet depuis la clôture de notre acquisition de 21st Century Fox en mars et nos résultats reflètent nos efforts pour intégrer les activités liées aux actifs et les talents acquis afin d’améliorer et de faire progresser notre transformation stratégique. La mise en œuvre de notre plan d'intégration est en bonne voie. Il s'agit d'un processus complexe compte tenu de l'ampleur de l'entreprise. Nous restons confiants dans notre capacité à mener à bien notre stratégie visant à tirer le meilleur parti de la société issue de la fusion et à apprécier la valeur à long terme que nous pouvons créer a augmenté.

Je vais demander à Christine de vous présenter les chiffres, puis de revenir pour vous donner une perspective supplémentaire qui devrait vous permettre de mieux comprendre notre vision optimiste de l'avenir.

<p type = "text" content = "Christine M McCarthyVICE-PRÉSIDENT EXÉCUTIF ET CHEF DES FINANCES,"data-reactid =" 48 ">Christine M McCarthyVICE-PRÉSIDENT EXÉCUTIF ET CHEF DES FINANCES,

Merci Bob et bon après-midi à tous. À l’exception de certains éléments ayant une incidence sur la comparabilité, le bénéfice par action des activités poursuivies s’élevait à 1,35 USD au troisième trimestre. Les résultats du troisième trimestre reflètent les performances d'un trimestre complet des activités de 21CF que nous avons acquises et sont toujours en cours d'intégration et de consolidation intégrale de Hulu. Les résultats de ce trimestre incluent un certain nombre de facteurs qui, nous l’avons reconnu, peuvent être difficiles à modéliser dans un moment. Je traiterai plus en détail de nos résultats du troisième trimestre et jetterai un éclairage supplémentaire sur ces facteurs, puis je soulignerai quelques éléments qui auront une incidence sur nos résultats. Résultats T4. Étant donné que nous sommes au milieu de notre processus de planification pour l'exercice 2020, je m'attends à avoir plus d'informations sur les facteurs clés des résultats de l'année prochaine au cours de notre appel du quatrième trimestre.

Les activités 21CF que nous avons acquises, à l’exclusion de la participation de 21CF dans Hulu, ont eu un impact légèrement négatif sur le résultat d’exploitation du secteur au troisième trimestre. L'impact négatif total sur le résultat d'exploitation sectoriel, y compris la consolidation intégrale de Hulu et l'effet des éliminations intersectorielles, s'est élevé à environ 300 millions de dollars. Dans l’ensemble, nous estimons que l’acquisition de 21CF a eu un impact dilutif d’environ 0,60 USD sur le BPA avant l’achat pour le troisième trimestre, par rapport aux prévisions de 0,035 USD que nous avions fournies le trimestre dernier.

Les prévisions initiales de 0,35 USD reflétaient nos hypothèses sur les activités à ce moment-là. Toutefois, quelques entreprises du groupe 21CF ont enregistré des résultats nettement inférieurs à nos attentes, notamment le studio de cinéma 21CF et Star. Je souhaite prendre un moment pour discuter des principaux facteurs de la sous-performance de ces activités, qui se reflètent dans notre studio et qui s’adressent directement aux segments grand public et international.

Tout d’abord, le studio de film 21CF a enregistré une perte d’exploitation d’environ 170 millions de dollars au troisième trimestre, sous l’effet de la sous-performance des films cinématographiques, notamment Dark Phoenix Marketing pour les sorties futures et les frais de développement, partiellement compensée par la distribution TV SVOD. Bien que la performance de 21CF ne soit pas reflétée dans nos résultats de l'exercice précédent, nous estimons que le studio de film 21CF a généré un bénéfice d'exploitation d'environ 180 millions de dollars au troisième trimestre de l'année dernière.

Par ailleurs, je noterai que la performance du studio de cinéma Disney continue d’être incroyablement forte. L'ardoise théâtrale de ce trimestre, incluant Avengers: Endgame, Aladin, Toy Story 4 et le succès du reportage de Captain Marvel, a permis d'obtenir des résultats théâtraux supérieurs à ceux enregistrés au cours du troisième trimestre de l'exercice précédent, notamment Avengers: Infinity War, Incredibles. 2 et la panthère noire.

Deuxièmement, comme vous le savez, les résultats de DTCI reflètent les investissements continus dans nos activités de vente directe aux consommateurs. Et ce trimestre comprenait également une perte d'exploitation chez Star d'environ 60 millions de dollars. Nous estimons que Star a généré un bénéfice d’exploitation d’environ 150 millions de dollars au troisième trimestre de l’année dernière. Les résultats de Stars pour ce trimestre ont été bien inférieurs aux attentes et ont été principalement motivés par une augmentation significative du coût des droits pour la Coupe du monde de cricket quadriennale et la Premier League indienne, la croissance des revenus ayant été plus que compensée par la charge de droits supplémentaire.

L’entente de Hulu que nous avons conclue avec NBCU en mai a entraîné un BPA supplémentaire d’environ 0,06 dollar. Cet accord nous donne le contrôle opérationnel total de Hulu et la plupart des impacts de NBCU, d’une valeur de 0,06 USD, ne sont plus imputés à sa quote-part des pertes d’exploitation de Hulu et de nos rapports financiers. Vous trouverez plus de détails sur la transaction et l'impact financier dans notre 10-Q.

Dans les parcs et lieux de villégiature, la croissance du résultat d’exploitation des produits de consommation de Disneyland Paris a été portée par la progression des produits d’exploitation et des produits, partiellement compensée par une diminution de nos parcs et centres de villégiature nationaux. La fréquentation de nos parcs nationaux a diminué de 3% au troisième trimestre, mais les dépenses par habitant ont augmenté de 10%, ce qui correspond à la hausse des dépenses d’admission, de restauration, de boissons et de produits dérivés. Les dépenses par chambre dans nos hôtels nationaux ont augmenté de 3% et l'occupation de deux points de pourcentage pour atteindre 88%. Bien que les parcs nationaux aient réalisé un chiffre d’affaires record au troisième trimestre, le résultat d’exploitation a légèrement diminué en raison de la baisse de la fréquentation et de la hausse des coûts.

Disneyland Resort disposait de bases fondamentales solides en termes de fréquentation, avec une croissance du nombre de visiteurs locaux et internationaux. Nous sommes ravis de la réaction des clients face à Galaxy's Edge et à la course Millennium Falcon Smugglers Run, qui est l’une de nos attractions les plus populaires. La baisse de la fréquentation de Disneyland Resort est principalement due à la baisse du nombre annuel de visites de détenteurs de laissez-passer, car nous avons géré la demande pendant les premières semaines qui ont suivi l’ouverture de Star Wars: Galaxy's Edge afin de maintenir un niveau élevé de satisfaction des clients. De plus, les données de notre enquête auprès de Walt Disney World suggèrent que les visiteurs reportent l'attente après l'ouverture de Star Wars: Galaxy's Edge, ce qui a, selon nous, contribué au déclin de la fréquentation observé au troisième trimestre.

Nous nous réjouissons de l'ouverture de Star Wars: Galaxy's Edge à Walt Disney World et de la possibilité de présenter à nos clients Rise of the Resistance, nos attractions les plus avancées et immersives sur le plan technologique, lorsque cette attraction ouvrira ses portes à Walt Disney World en décembre. et à Disneyland en janvier.

Nos parcs nationaux ont engagé des dépenses d’exploitation supplémentaires au cours du trimestre, notamment des augmentations de salaire ainsi que des dépenses de pré-ouverture et d’exploitation liées à l’ouverture de Galaxy's Edge. Les résultats de nos activités internationales ont été plus élevés au troisième trimestre, principalement en raison de la croissance de Disneyland Paris. La croissance du bénéfice d’exploitation des produits de consommation est due à la hausse des résultats de nos activités de vente de produits dérivés et de vente de licences.

La croissance du nombre de licences de marchandises a été tirée par la hausse des revenus tirés des ventes de marchandises Toy Story et Avengers, partiellement compensée par la baisse des ventes de marchandises Star Wars. La croissance des ventes des magasins spécialisés dans nos magasins physiques et la hausse des produits d’affaires en ligne ont entraîné l’augmentation des ventes au détail pour le trimestre.

Pour le quatrième trimestre, nous prévoyons une forte croissance du résultat d’exploitation du secteur, tirée par les avantages d’un trimestre complet Star Wars: Galaxy's Edge à Disneyland et par la croissance du nombre de licences de marchandise. Jusqu'ici ce trimestre, les réservations dans les centres de villégiature domestiques ont progressé de 4% par rapport à l'année précédente, tandis que les taux réservés ont augmenté de 3%.

Au total, le chiffre d'affaires total des sociétés affiliées chez Media Networks a augmenté de 20% au troisième trimestre et reflète l'impact de l'acquisition de 21CF ainsi que la croissance sous-jacente de nos réseaux de médias traditionnels. L’augmentation du chiffre d’affaires des sociétés affiliées s’explique par la croissance de 16 points résultant de l’acquisition de 21CF et de 8 points par l’augmentation des tarifs, partiellement compensée par une baisse de 2,5 points imputable à la baisse du nombre d’abonnés. Au moment de la diffusion, la baisse des dépenses de programmation et la hausse des revenus des sociétés affiliées ont été largement compensées par l’effet de la baisse des ventes d’émissions et de la baisse rapide des revenus. Les revenus publicitaires ont diminué au cours du trimestre, la hausse des tarifs du réseau ayant été largement compensée par la baisse du nombre de téléspectateurs. La tarification de la dispersion au premier trimestre et aux heures de grande écoute sur le réseau ABC est supérieure de 35% au niveau initial.

ABC Studios a été confronté à une comparaison des ventes de son programme d'une année sur l'autre difficile puisque les résultats du troisième trimestre de l'année dernière reflètent la vente de Luke Cage. Ce trimestre, nos ventes de Comment s'éloigner du meurtre et de son survivant désigné ont diminué par rapport à l'année dernière. Les résultats de la câblodistribution nationale ont augmenté au cours du trimestre en raison de la consolidation des activités de câblodistribution 21CF et de la hausse du résultat opérationnel d’ESPN, partiellement contrebalancée par la baisse de Freeform. Chez ESPN, la croissance et le bénéfice d’exploitation au troisième trimestre sont dus à la hausse des revenus publicitaires et des revenus des affiliés, partiellement compensée par une augmentation des coûts de programmation et de production imputable aux hausses contractuelles des tarifs des émissions de la MLB et de la NBA et aux nouveaux droits. Les revenus de la publicité linéaire interne d’ESPN ont augmenté de 13% au troisième trimestre. ESPN a bénéficié de deux finales NBA supplémentaires par rapport à l’année dernière. Si l’on tient compte de la composition et du nombre total de matches éliminatoires cette année par rapport à l’année précédente, nous estimons que la croissance des revenus publicitaires par rapport à l’année précédente a été de 8 points environ. Jusqu'ici ce trimestre, les ventes d'espaces publicitaires sur le marché intérieur d'ESPN ont diminué par rapport à l'année dernière.

Les résultats de notre secteur de la distribution directe aux consommateurs et international reflètent la consolidation de Hulu et les investissements en cours chez ESPN + et Disney +. Les résultats de nos activités de vente directe aux consommateurs ont eu une incidence défavorable d’environ 400 millions de dollars sur la variation du résultat d’exploitation sectoriel d’un exercice à l’autre. ESPN + comptait un peu plus de 2,4 millions d'abonnés payants à la fin du troisième trimestre et Hulu, environ 28 millions d'abonnés payants.

J'en viens maintenant à quelques réflexions sur le quatrième trimestre. Nous prévoyons que notre secteur des ventes directes aux consommateurs et international générera environ 900 millions de dollars et des pertes d’exploitation pour le trimestre, ce qui représente une augmentation d’environ 560 millions de dollars par rapport au quatrième trimestre de l’exercice précédent.

Nous nous attendons à ce que l'investissement continu dans nos services DTC, notamment ESPN + et Disney +, ainsi que la consolidation de Hulu, aient un impact défavorable sur la variation d'un exercice à l'autre du bénéfice d'exploitation sectoriel de nos activités de vente directe aux consommateurs d'environ 550 millions de dollars, soit presque la totalité total du segment par rapport à l’année précédente.

À Media Networks, je voudrais mentionner quelques éléments qui, selon nous, entraîneront une baisse du résultat d’exploitation du secteur d’environ 10% au quatrième trimestre par rapport à l’année précédente. Nous nous attendons à ce que les entreprises de télévision 21CF génèrent un bénéfice d’exploitation d’environ 200 millions de dollars au quatrième trimestre, dont les deux tiers à la radiodiffusion et le tiers à la câblodistribution. Nous estimons que les entreprises de télévision 21CF ont généré un bénéfice d’exploitation d’environ 485 millions de dollars au quatrième trimestre de l’année dernière.

La baisse attendue d’une année sur l’autre est due à une combinaison de facteurs, notamment la baisse des ventes de programmes et la hausse des frais de développement du contenu, qui sont tous deux partiellement liés à nos investissements continus dans nos activités de vente directe aux consommateurs. Chez ABC Studios, nous nous attendons à une comparaison des ventes de programmes difficile étant donné que nous avons vendu deux séries Marvel, Dare Devil et Iron Fist au quatrième trimestre de l’année dernière et que nous ne prévoyons pas de ventes comparables au quatrième trimestre de cette année.

Chez ESPN, nous prévoyons des dépenses de programmation plus élevées dues aux hausses contractuelles des tarifs et des coûts de lancement du réseau ACC, ainsi qu’à des revenus publicitaires plus faibles qui compenseraient largement la croissance des revenus des filiales. Dans l'ensemble, nous estimons que l'acquisition de 21st Century Fox et l'impact de la prise de contrôle opérationnel total de Hulu auront un impact dilutif sur le bénéfice par action du quatrième trimestre avant la comptabilisation à l'achat d'environ 0,45 USD par action. Malgré ces obstacles, nous restons enthousiastes à propos de l’acquisition de 21CF et nous prévoyons toujours que cette acquisition sera relutive pour le BPA avant la comptabilisation d’achat pour l’exercice 2021 et que nous sommes toujours sur le point de réaliser des synergies de coûts de plus de 2 milliards de dollars d’ici 2021.

Et avec cela, je vais maintenant retourner l'appel à Bob.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerPrésident et Directeur Général"data-reactid =" 75 ">Robert A. IgerPrésident et Directeur Général

Avant de discuter de notre nouvelle stratégie, je voudrais commencer par sélectionner notre studio, qui fait l'envie de l'industrie. Le studio a généré 8 milliards de dollars de recettes mondiales en 2019, un nouveau record du secteur. Il nous reste encore cinq mois dans l'année civile avec des films comme Maleficent: Mistress of Evil. Frozen 2 et Star Wars: The Rise of Skywalker restent à venir.

Jusqu'à présent cette année, nous avons sorti cinq des six premiers films, dont quatre ont généré plus d'un milliard de dollars de recettes mondiales. Avengers: Endgame est maintenant le film le plus rentable de l'histoire avec près de 2,8 milliards de dollars dans le monde. Captain Marvel, Aladdin et The Lion King ont chacun dépassé le milliard de dollars et avec plus de 960 millions de dollars de recettes au box-office à ce jour, Toy Story 4 dépassera probablement ce seuil dans les prochaines semaines. Et tous ces films seront sur Disney + dans la première année de lancement.

Les coprésidents du studio à l'origine de cette performance record, Alan Horn et Alan Bergman redéfinissent la stratégie cinématographique de la 20th Century Fox en appliquant la même discipline et les mêmes normes créatives à la base du succès de Disney, Pixar, Marvel et Lucasfilm. Ils prennent le studio Fox dans une nouvelle direction. Tous les nouveaux développements vont se concentrer sur un groupe sélectionné de films de haute qualité pour la sortie en salles, ainsi que pour nos plateformes Hulu et Disney +. Fox Searchlight continuera à faire de ces films de prestige une réputation étendre sa narration originale de haute qualité dans l’espace DTC.

Nous voyons une grande valeur à long terme et la vaste collection de droits de propriété intellectuelle destinés aux salles de cinéma que nous avons achetés à Fox, y compris des franchises de films emblématiques comme Avatar et La Planète des singes, ainsi que les films X-Men, Fantastic 4 et Deadpool de Marvel, qui font maintenant partie de Marvel. Studios dirigés par Kevin Feige, l'architecte de l'univers cinématographique Marvel, qui compte désormais 23 films pour le box-office mondial avec plus de 22 milliards de dollars à ce jour. Nous nous concentrons également sur l'exploitation de la vaste bibliothèque de titres de qualité de Fox afin d'enrichir davantage la composition du contenu sur nos plates-formes DTC. Par exemple, réinventer la maison seule, Night at the Museum, Moins cher à la douzaine, et Journal d'un enfant délabré pour une nouvelle génération de Disney +.

Comme je l'ai déjà dit à plusieurs reprises, nous analysons l'opportunité de la 21st Century Fox sous l'angle de nos activités futures, en évaluant le potentiel à long terme, en particulier en ce qui concerne l'accélération de notre transformation dans l'espace DTC à l'échelle mondiale. À la suite de l’acquisition, nous avons également le contrôle opérationnel total de Hulu et une voie claire vers la pleine propriété, ce qui nous fournit une autre plate-forme puissante pour la production et la distribution de contenu de qualité. Hulu nous fournira une excellente occasion de tirer parti des capacités de nos studios et marques de télévision, notamment FX et ABC Television. L'accord a également ajouté Star et Hotstar à notre portefeuille d'activités, ce qui nous a permis de nous implanter de manière significative en Inde, qui deviendra bientôt le pays le plus peuplé du monde. C'est un marché énorme avec une dynamique intéressante, notamment une classe moyenne en croissance rapide avec un appétit croissant pour les médias, en particulier le sport. Pour vous donner une idée de la valeur de cette plate-forme, Hotstar comptait plus de 300 millions d'utilisateurs mensuels en moyenne au cours du dernier trimestre, desservant 100 millions d'utilisateurs quotidiens sans précédent et offrant une expérience de diffusion de haute qualité à 25,3 millions d'utilisateurs simultanés, ce qui constitue un nouveau record mondial. La large gamme de droits sportifs premium de la plate-forme lui sera utile au cours des cinq prochaines années, en particulier à mesure que nous élargirons le service sur les marchés de l'Asie du Sud-Est.

À Walt Disney Television, l’acquisition de Fox nous a apporté des cadres supérieurs talentueux et expérimentés, qui sont maintenant en place pour produire une grande partie du contenu sur lequel nous comptons pour mettre en œuvre notre stratégie ambitieuse. Les capacités du studio, le savoir-faire en matière de production et les précieuses relations avec la communauté créative seront essentiels pour nos projets DTC, tout en supervisant ABC, ABC News, nos propres chaînes de télévision, FX, Freeform, Disney Channel et Nat-Geo. National Geographic apporte à notre portefeuille de fortes marques mondiales, ainsi que du contenu de classe mondiale pour nos entreprises de télévision et de DTC

Lors de son lancement, Disney + proposera plus de 600 heures de contenu premium de National Geographic et près de 300 heures de divertissement familial à partir de la bibliothèque du Fox Studio. Disney + deviendra à terme le service de diffusion exclusif de notre vaste bibliothèque de films et de séries sur le contenu de National Geographic, tous les films à venir de Disney, Pixar, Marvel et Star Wars, ainsi que de nombreuses émissions originales de haute qualité issues des moteurs de création qui animent notre entreprise.

En ce qui concerne notre gamme de services DTC. J'ai le plaisir d'annoncer qu'aux États-Unis, les consommateurs pourront s'abonner à un forfait de Disney +, ESPN + et ajouter Hulu pris en charge pour 12,99 $ par mois. Le forfait sera disponible à notre date de lancement le 12 novembre.

Avant de répondre à vos questions, permettez-moi de répéter quelques points. Aujourd’hui, nous concentrons nos efforts sur l’intégration des actifs de Fox et sur leur exploitation, en association avec nos activités Disney, afin d’accéder rapidement au marché grand public. Rien n’est plus important pour nous que de bien faire les choses. Nous restons confiants dans notre stratégie et notre capacité à l'exécuter avec succès et, comme l'a souligné Christine, nous prévoyons toujours que l'acquisition sera relutive pour le BPA avant la comptabilisation des achats pour l'exercice 2021. Nous sommes clairement optimistes quant à notre avenir pour de bonnes raisons et pour cette note. Christine et moi serons heureux de répondre à vos questions.

Questions et réponses:

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Opérateur"data-reactid =" 86 ">Opérateur

[Operator Instructions]. Notre première question vient d’Alexia Quadrani avec JP Morgan. Votre ligne est ouverte.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Alexia QuadraniJPMorgan – Analyste"data-reactid =" 88 ">Alexia QuadraniJPMorgan – Analyste

Merci beaucoup. Juste deux questions si je peux. D'abord sur l'intégration de Fox. Je sais que nous en sommes vraiment au tout début et que vous avez souligné certains points faibles de 21CF au cours du trimestre, mais vous avez également évoqué l’opportunité de Fox et sa propriété intellectuelle présente à plus long terme. J'imagine que ma question est la suivante: combien de temps faut-il avant que l'empreinte Disney affecte réellement ces actifs? Je suppose que le studio et les autres actifs mettent un certain temps à vraiment les posséder pendant un certain temps avant de vraiment voir l’impact. Et puis ma question suivante concerne les parcs, quelle que soit leur couleur, sur l’ouverture de Star Wars: Galaxy's Edge à Disneyland par rapport à vos attentes internes et à l’IP que vous avez gagné en termes d’ouverture que vous pouvez en quelque sorte appliquer à Orlando ouvre plus tard ce mois-ci.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerPrésident et Directeur Général"data-reactid =" 90 ">Robert A. IgerPrésident et Directeur Général

Sûr. Alexa, merci. Tout d’abord, en ce qui concerne l’intégration de Fox, je pense que ces résultats, mis à part nombre des tenants et aboutissants décrits par Christine, comme le coût du cricket en Inde, etc. Et ainsi de suite, et l’impact de l’affaire Hulu, j’ai L’un des plus gros problèmes auxquels nous avons été confrontés au cours de ce trimestre est la performance de Fox Studio, qui était bien en deçà de ce qu’elle avait été et bien en deçà de ce que nous espérions que ce soit au moment de l’acquisition. Maintenant, je comprends, j’en ai examiné un certain nombre d’abord, il a été acheté deux fois; d'abord Capital Cities ABC, puis Disney a acheté ABC et je sais ce qui se passe lorsque les entreprises ont souvent acheté des décisions, la prise de décision peut être ralentie ou ralentie. Nous avons réussi à éviter cela dans les achats de Pixar et Marvel et même de Lucasfilm en partie parce qu'entre le moment où nous avons conclu l'opération et celui où l'opération est conclue, des périodes relativement courtes. Dans ce cas-ci, nous avons annoncé l’accord pour la première fois en décembre 17 et nous ne l’avons clôturé qu’au printemps 2019. C’est une longue période de temps pour une entreprise qui repose sur une prise de décision constante, une attention constante aux détails Cela ne veut en aucun cas vouloir dénigrer qui que ce soit, cela a été une transition très difficile pour cette entreprise et ce que nous avons fait, c’est que nous l’avons mise sous notre studio et que vous connaissez les résultats, ils ont travaille dur principalement avec Emma Watts sur la taille de l’action réelle pour rediriger les efforts de la partie action réelle de cette entreprise. Tout d'abord, la réduction consolidée du nombre de sorties, puis l'accent mis sur le type de sortie que nous espérons pouvoir sortir de ce studio.

Nous aimons certains des films à venir. Notamment, celui-ci s'appelle Ford Ferrari, ce que nous avons tous vu est formidable, mais il faudra probablement une bonne année solide, peut-être deux ans avant que nous puissions avoir un impact. Évidemment, cela prend plus de temps du côté du développement, mais cela a un impact sur les films en cours de production, mais nous sommes tous confiants que nous pourrons renverser la situation de Fox Live-action et vous verrez. ces résultats dans quelques années.

Sur le front de Star Wars: Galaxy's Edge, pour vous donner une couleur, je pense qu'un certain nombre de choses se sont passées. Tout d'abord, grâce à certains de nos efforts, le marché craignait énormément qu'il y ait une surpopulation lorsque nous ouvrirons Galaxy's Edge. Et certaines personnes sont donc restées à l’écart simplement parce qu’elles s’attendaient à ce que ce ne soit pas une expérience exceptionnelle pour les clients. En même temps, tous les hôtels locaux de la région étaient attendus, avec l’attente d’un fort afflux de visiteurs qui augmenterait leurs prix. Donc, il est tout simplement devenu plus coûteux de rester à Anaheim. En plus de cela, nous avons augmenté nos prix, nous avons augmenté nos prix quotidiens, alors si vous pensez à la fréquentation locale, nous avons sensiblement augmenté le prix d'un billet d'une journée par rapport à il y a un an. Et puis nous avons ouvert Galaxy's Edge avec une attraction au lieu de deux, la deuxième attraction sera ouverte en janvier. Ainsi, tous ces facteurs ont contribué à une assiduité inférieure à ce que nous aurions espéré. Cela dit, l’intérêt des clients pour les attractions du pays est extrêmement élevé. Ils font partie des activités les plus populaires dans le parc et sur le long terme. Nous construisons ces installations pour le long terme, nous n’avons aucune inquiétude à leur sujet, nous ouvrons Galaxy's Edge en août à Orlando. La deuxième attraction ouvrira ses portes en décembre. Et comme je l’ai dit, la deuxième attraction à Anaheim ouvrira ses portes en janvier.

Nous sommes donc ravis du produit que nous avons créé. Et cela pourrait prendre un peu de temps avant que les choses ne se concrétisent en ce qui concerne la réaction du marché.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Christine M McCarthyVICE-PRÉSIDENT EXÉCUTIF ET CHEF DES FINANCES,"data-reactid =" 95 ">Christine M McCarthyVICE-PRÉSIDENT EXÉCUTIF ET CHEF DES FINANCES,

Alexia, je veux juste donner plus de précision aux résultats de Disney Land pour le trimestre. Comme je l’ai dit, le nombre de participants a diminué de 3%, mais le nombre de participants payés a augmenté au cours du trimestre. Ce nombre est principalement dû aux visites annuelles des détenteurs de laissez-passer et, lorsque nous examinons le de manière significative d’une année sur l’autre.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Alexia QuadraniJPMorgan – Analyste"data-reactid =" 97 ">Alexia QuadraniJPMorgan – Analyste

Je vous remercie beaucoup tous les deux.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerPrésident et Directeur Général"data-reactid =" 99 ">Robert A. IgerPrésident et Directeur Général

Merci Alexia. Pouvons-nous prendre la prochaine question s'il vous plaît?

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Opérateur"data-reactid =" 101 ">Opérateur

Notre prochaine question vient de Michael Nathanson avec MoffettNathanson. Votre ligne est ouverte.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Michael NathansonMoffettNathanson LLC – Analyste"data-reactid =" 103 ">Michael NathansonMoffettNathanson LLC – Analyste

Merci. un pour Bob et un pour Christine. Bob, merci pour votre mise à jour sur le paquet Hulu, c'est ce que nous vous aurions demandé. Une autre question sur Hulu est une mise à jour sur le déploiement international? Maintenant que vous avez le plein contrôle sur quelque chose qui intéresse les gens, puis pour Christine, je suis un peu décontenancé par ce qui vous a surpris chez Star, car ces contrats de cricket étaient connus, de sorte qu’il en était de même de la performance de ces contrats. des notes de ce contrat que cela surprend rien de plus sur l'Inde, il serait utile, qu'est-ce qui vous a déçu?

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerPrésident et Directeur Général"data-reactid =" 105 ">Robert A. IgerPrésident et Directeur Général

Nous ne mettons rien à jour concernant Hulu au niveau international. Kevin Meyer et l'équipe de Hulu étudiaient les opportunités ainsi que notre marché international d'équipe par marché. Nous avons évidemment des idées sur la croissance de Hulu en dehors des États-Unis, mais aucune mise à jour à ce sujet pour le moment.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Michael NathansonMoffettNathanson LLC – Analyste"data-reactid =" 107 ">Michael NathansonMoffettNathanson LLC – Analyste

D'accord.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Christine M McCarthyVICE-PRÉSIDENT EXÉCUTIF ET CHEF DES FINANCES,"data-reactid =" 109 ">Christine M McCarthyVICE-PRÉSIDENT EXÉCUTIF ET CHEF DES FINANCES,

Et sur Star Michael, c'était bien sûr la Coupe du monde de cricket quadriennale. Ils ont leur première ligue indienne qui est en cours mais c'est une fois tous les quatre ans pour la Coupe du monde. Il y avait quelques jeux importants qui ont été plu. Certains d’entre eux bénéficient d’une couverture d’assurance, mais le produit de cette vente serait réalisé au cours de périodes ultérieures. Les recettes publicitaires liées au marché de la publicité locale présentaient également une faiblesse.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Michael NathansonMoffettNathanson LLC – Analyste"data-reactid =" 111 ">Michael NathansonMoffettNathanson LLC – Analyste

D'accord. Merci Christine.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerPrésident et Directeur Général"data-reactid =" 113 ">Robert A. IgerPrésident et Directeur Général

D'accord merci. Opérateur, prochaine question s'il vous plaît.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Opérateur"data-reactid =" 115 ">Opérateur

Notre prochaine question vient de Jessica Reif Ehrlich de Bank of America Merrill Lynch. Votre ligne est ouverte.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Jessica Reif EhrlichBank of America Merrill Lynch – Analyste"data-reactid =" 117 ">Jessica Reif EhrlichBank of America Merrill Lynch – Analyste

Je vous remercie. Quelques questions différentes, mais pouvez-vous parler un peu du marketing pour Disney +. Avec le lancement de moins de trois mois, vous avez parlé lors de la journée de l'analyste d'une notoriété supérieure à 90%. Pouvez-vous simplement, je n'ai pas vu le marketing sortir. Alors pouvez-vous parler du plan? Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur tout ce qui se passe en Chine et à Hong Kong – donnez-nous une idée de ce que vous constatez en termes d'impact sur le tourisme dans les parcs et comment cela pourrait affecter les prix dans les investissements futurs. Et puis un dernier type de suivi sur les prix, vous avez augmenté les prix de façon inhabituelle, je pense juste – je ne sais pas si c'est seulement Disneyland, pouvez-vous nous dire comment vous envisagez de faire des prix dans les parcs nationaux ? Merci.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerPrésident et Directeur Général"data-reactid =" 119 ">Robert A. IgerPrésident et Directeur Général

Disney + marketing va commencer à frapper plus tard ce mois-ci, plus tard en août. Nous allons en fait permettre aux membres de D-23 d’être le premier à s’abonner. En fait, je passe en revue un plan marketing complet avec l’équipe la semaine prochaine. L’ensemble est probablement un euphémisme, il sera traité comme le produit le plus important que la société ait lancé et je ne le sais pas, certainement pendant mon mandat à le travail, qui est assez long et vous verrez le marketing, à la fois dans les directions traditionnelles et non traditionnelles, essentiellement numérique et analogique, ainsi qu'une quantité importante de soutien au sein de la société sur des plates-formes fondamentalement de la société. Et puis, bien sûr, tous les points de contact de l’entreprise, qu’il s’agisse de personnes séjournant dans nos hôtels, de personnes détenant notre carte de crédit co-brandée, de membres de D-23, de détenteurs d’un laissez-passer annuel, je peux continuer encore et encore, les opportunités sont énormes pour commercialiser cela et je suis heureux des créations que j'ai déjà vues. Mais vous ne commencerez pas à le voir avant la fin du mois.

Sur le front chinois, à ce jour, nous n'avons constaté aucun impact à Shanghai, sur les troubles en cours à Hong Kong ou sur les problèmes commerciaux entre nos pays. À Hong Kong, les manifestations ont eu un impact. De toute évidence, elles ont un caractère significatif. Et bien que l'impact ne soit pas reflété dans les résultats que nous venons d'annoncer, vous pouvez vous attendre à ce que nous sentions que pendant le trimestre où nous en sommes et que nous verrons combien de temps durera la manifestation, mais des perturbations ont certainement eu lieu. impacté notre visite là-bas.

En ce qui concerne les prix, comme nous l'avons dit à plusieurs reprises, nos prix sont conçus pour accomplir un certain nombre de choses, notamment pour refléter la valeur du produit que nous avons sur le marché, qui inclut les franchises et la popularité de leur. Et bien sûr, les investissements que nous avons réalisés dans ces parcs et centres de villégiature en continuant de les développer et en créant des expériences meilleures que celles que nous avons connues dans le passé. Nous avons également tout mis en œuvre pour protéger l'expérience des clients. Et ainsi, la tarification a été conçue pour rendre plus coûteuse la gestion de cette demande pendant les périodes de pointe, et moins chère ou moins chère et pour la rendre plus accessible pendant les périodes de pointe. Et pour l’essentiel, nous avons fait du bon travail. Nous savons que la demande pour notre produit est si extraordinaire pendant les périodes de pointe qu'il est tout aussi dans notre intérêt de gérer l'encombrement, car ce ne sont que les effets de la satisfaction des clients.

En même temps que nous avons relevé nos prix à la hausse, notre concurrence a en fait été sur le marché, avec un peu plus d'escompte. Nous avons certainement constaté cela avec Universal en Floride et donc l'écart entre ce que nous avons fait et où ils ont été, peut-être un peu plus grand que ce qu'il a été et peut-être que cela a eu un impact. Nous surveillons évidemment ces choses très attentivement. J’ai essayé d’expliquer l’incidence de l’impact de Star Wars sur la tarification: Galaxy's Edge, mais nous ne pensons pas que nos parcs nationaux sont confrontés à un problème de tarification. un bon nombre de recherches que nous avons faites.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Jessica Reif EhrlichBank of America Merrill Lynch – Analyste"data-reactid =" 124 ">Jessica Reif EhrlichBank of America Merrill Lynch – Analyste

Je vous remercie.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerPrésident et Directeur Général"data-reactid =" 126 ">Robert A. IgerPrésident et Directeur Général

Merci Jessica. Operator, next question please.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Opérateur"data-reactid =" 128 ">Opérateur

Our next question comes from Ben Swinburne with Morgan Stanley, your line is open.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Ben SwinburneMorgan Stanley" data-reactid="130">Ben SwinburneMorgan Stanley

Je vous remercie. Bob, as you get ready to launch Disney+, I'm wondering if you could update us on sort of the technical platform behind the product and kind of where that stands versus where it needs to be scale a big business globally. And also your philosophy on distribution partnerships, so you've mentioned bundling Hulu and ESPN+ which certainly makes sense but there is a lot of companies as you're well aware of out there, sort of selling in a digital native environment like Amazon and Apple and others, lots of services like these. I'm just wondering if you could talk about your philosophy and utilizing those versus a pure direct-to-consumer business because those could certainly impact sort of how fast you get out of the gate?

And then I just wanted to ask, Christine, you didn't mention the 21CF television studio which I believe is in your broadcast segment that's a business that I think you would acknowledged has been performing quite well for a long time. Any sense for how that's doing or how that impacted the quarter would be appreciated.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer" data-reactid="133">Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer

Okay. On the second part of your question first, about basically digital distribution partners. At Investor Day, we announced that we had a few distribution partners. There are others out there notably, Apple and Amazon and Google for instance that we've been in discussions with about distribution, you can expect that we will conclude deals with them as distribution partners. We think it's important for us to achieve scale relatively quickly and they will be an important part of that. Nothing to announce specifically except we've had conversations with all of them, they all interested in distributing the product.

On the tech side, we continue to look very carefully at the tech platform that we have. Obviously, we're using that platform for ESPN+, we continue to learn but I think we're most focused on not how robust it is because we believe we have that already but we're most focused on the on-boarding experience and making sure that people who sign up as subscribers for the service do so with incredibly ease, we know how important it is to create a frictionless experience and there's a lot of time being spent on that.

I want to also say, even though it wasn't part of your question that as we're dealing with distribution opportunities as well as we just talked about, which is a tech in the sign on or the on-boarding side, there is a huge amount of work going on the production front and I just want to touch on some of that.

As you know, we're going to launch with a significant number of movie titles from our studio there'll be well over 300 on launch day and over 400 in year one including the great slate that the studio has out in the marketplace now, by the way, those titles are significant in terms of their quality, for instance. So the 8 Star Wars titles when we launch 18 Pixar's, 70 Disney Animation, 240 Disney live-action, 4 Marvel and then followed by a 8 Marvel in year one. So a lot of quality and then over 7,500 episodes of Disney TV. We're augmenting all of that with a tremendous amount of original live-action products and have actually screen to fair amount including the entire series of Amanda Lauren for Season 1, a number of the movies that we made including Togo and Lady in the Tramp and Noel and Star Girl and probably name a few others, and a lot of the other series product that we're making for Marvel, from Pixar, from Disney Channel High School Musical another one, and I've been really impressed with the quality, with a variety and with the volume.

So, tremendous amount going on that front. I'm convinced that we're going to launch with a tremendous array of intellectual property for people who are interested in National Geographic, Marvel Pixar, Disney, and Star Wars.

And then on the studio front, Christine could take some of the particulars as it relates to the television side.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Christine M. McCarthyDirecteur financier"data-reactid =" 140 ">Christine M. McCarthyDirecteur financier

Okay, so 21st Century TV was a contributor in the quarter on an operating income basis but had a more significant contribution on the cable side than the broadcast side. Although, we did mention that there would be some headwinds in the fourth quarter, it will still be a positive contributor. It will just be lower than it was year-over-year.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Ben SwinburneMorgan Stanley"data-reactid =" 142 ">Ben SwinburneMorgan Stanley

Thank you, everybody.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer"data-reactid =" 144 ">Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer

Thanks, Ben. Operator, next question please.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Opérateur" data-reactid="146">Opérateur

Our next question comes from Todd Juenger with Sanford Bernstein. Your line is open.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Todd JuengerSanford Bernstein" data-reactid="148">Todd JuengerSanford Bernstein

Hi, thanks. Picking up a little bit, I guess on where Michael was, I really appreciate all the different lines of businesses and brands and how you're helping to understand them. Can I ask a little bit about where Hulu live fits into all of this in the states? Generally we've seen price increases in other places, how you feel about profitability there just fact that you're in the business now, we're being a MVPD and what that rule that plays for Disney? That's question one. And question number two, not completely unrelated. I am confuse that how you're thinking about the live television brands like National Geographic and the Disney Kids' channels, which will also exist and Disney+, will all the content that especially the new content that some of the TV networks be available with Disney Plus subscribers? Is there a win to win philosophy, same way going backwards, how do you manage that so that consumers of both products feel like they're getting the full benefit of this brands? Thanks a lot.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer"data-reactid =" 150 ">Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer

Bonne question. We are negotiating with a number of MVPDs right now to extend our linear or live as you call them television channels and these remain important deals to us an important businesses to us as well and obviously, that includes ABC and Disney Channel, you mentioned Nat Geo Freeform FX to name a few. So it is important for us to continue to fuel those channels with enough quality enough original programing to support the business as they exist today. We also know that if you look at all the disruption in our business, the business is probably being impacted the most Is that live multi-channel television product. And so the pivot to the direct-to-consumer business is designed to not only address the opportunity that exists in that space but to address the challenge and exist on the traditional side of the business which means that we have our own balancing act to do in terms of fueling both sides, the traditional side and the new side or the direct to consumer business with enough quality product to succeed in both places. Obviously, what we also are doing is setting ourselves up in a way that we can be resilient, probably more resilient than any of our competitors, should the traditional side of road so significantly that is not as viable as it has been as a business. And that would enable us to pivot pretty quickly by moving even more product from the traditional channels over to the non-traditional channels.

So as I said, it's a balancing act. We believe that we're making enough quality product for both sides right now to feel confident about both sides of the business. The windowing strategy essentially is that we are taking a lot of product that we're making for further traditional channels and ultimately moving it under the non-traditional but we're also making as you know, original product for the new channel the Disney+ and who that will not go back on to the other channels although in some cases it might, just to give you an idea as making FX shows for Hulu that might premiere on Hulu but ultimately end up on the linear channels is one example of that.

So we're going to look at variety of different opportunities and just make sure that there is enough content flowing in both directions for the businesses to be successful. On the Hulu live front, we felt it was important to do what we can to grow digital MVPD businesses, we obviously know that there are others in the space that have been good partners to us, YouTube would be one to mention. We like the fact that Hulu was out there with a product that is very unique and that it gives subscribers an opportunity to buy linear television, digital over the top linear television to buy off-network programming because we know the deal of the content licensing deals that they have with the networks and to buy original programing and that combination of all three puts Hulu in a very unique place and that there is really no one out that's offering a comprehensive television offering the way Hulu is and will continue to stay at it. The other thing to note by the way is Hulu has grown as it also developed into a very-very important advertising business.

And when you think about advertisers who are looking to reach clients on digital platforms, Hulu offers a great opportunity to do that, to what extent those live channels will enable the opportunity on the to sell advertising along with the advertising that is sold in the program that has made just for Hulu was another story but it's a big part in a growing part of that business.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Christine M. McCarthyDirecteur financier"data-reactid =" 155 ">Christine M. McCarthyDirecteur financier

And one more thing on Hulu line, the digital platform grew the most of any the MVPD this quarter.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Todd JuengerSanford Bernstein"data-reactid =" 157 ">Todd JuengerSanford Bernstein

A lot in there. Thank you both very much.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer"data-reactid =" 159 ">Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer

Okay, Todd. Merci. Operator, next question please.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Opérateur"data-reactid =" 161 ">Opérateur

Our next question comes from Marci Ryvicker with Wolfe Research Your line is open.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Marci RyvickerWolfe Research — Analyst" data-reactid="163">Marci RyvickerWolfe Research — Analyst

Merci. I had one for Christine. There are so many moving pieces at the moment. Can you just talk about your leverage target? Has this changed at all in terms of the actual target or when you expect to get there. And then maybe comment on your free cash flow priorities and how should we think about the timing on a return to share repurchases. Merci.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Christine M McCarthySENIOR EXECUTIVE VICE PRESIDENT AND CHIEF FINANCIAL OFFICER," data-reactid="165">Christine M McCarthySENIOR EXECUTIVE VICE PRESIDENT AND CHIEF FINANCIAL OFFICER,

Sure. Our target has not changed Marci. We're still targeting a mid single target, we have an ongoing dialog with the rating agencies. They understand our strategy. They understand what it takes to get there and the overall pivot in our strategy has been multi-year and I would say is and capped off with the acquisition of 21st Century assets and we will be meeting with them but our attitude toward share repurchase has always been once we invest in our businesses, and we make any acquisitions as we see fit. We look at our dividend capacity and if all of those still result in excess cash for us, we will return to shareholders . I don't think you should anticipate that happening in the near future because we're still in an investment mode as it relates to our direct to consumer activities and that's what we're really focused on right now.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Marci RyvickerWolfe Research — Analyst" data-reactid="167">Marci RyvickerWolfe Research — Analyst

Je vous remercie.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer"data-reactid =" 169 ">Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer

Thanks, Marci. Operator, next question please.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Opérateur" data-reactid="171">Opérateur

Our next question comes from Doug Mitchelson With Credit Suisse . Your line is open.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Doug MitchelsonCredit Suisse – Analyste" data-reactid="173">Doug MitchelsonCredit Suisse – Analyste

Thanks so much, Bob. I guess two questions. First, I think there is a lot of familiarity sort of when I was listening on the call as to the US prospects for the Disney+ service and what marketing you might do in the competitive environment, is international different, I mean when you talked about bundling with Hulu in the US but that's not something you can do overseas. So I'd just love to hear how you're approaching it international marketing and sort of the early prospects for the service overseas the extent it's different in the United States and then I have a second question on content distribution strategy.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer" data-reactid="175">Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer

We will launch in international markets very quickly, I think two actually are going to launch, when we launch Disney+ around the same time and then over the next 2 to 3 years, we're going to roll-out a number of other markets. So you are right, a number of those markets are different than the United States but what they do share and which is very, very important is an interesting Marvel, Pixar, Disney, National Geographic and Star Wars. So the product that's being made for the platforms travels globally and that's a big deal.

We will have to augmented in certain markets with local programing to meet quotas that are now being applied to OTT services and we're also going to enter into discussions on an international basis market by market with local distributors as well. We're already in those discussions, actually. And so we don't have anything to announce right now in terms of new markets that we're going to launch in, but it's safe to assume that we're going to launch in multiple international markets within two years, certainly within three years of launch of the United States and a couple of other markets.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Doug MitchelsonCredit Suisse – Analyste"data-reactid =" 178 ">Doug MitchelsonCredit Suisse – Analyste

Thanks for that. And I guess on content distribution, you talked about fueling the traditional channels versus fueling your OTT services and obviously a third area is selling programming to third party SVoD services and I'm sort of curious overseas. I know Hulu International's off limit, to the extent you're trying to drive Fox profitability to the point where it's accretive to fiscal 21, do you need to continue to sell programming into SVoD windows overseas? And the reason I obviously ask is, I'm wondering if at some point you start warehousing content that would go into a Hulu international service. Merci.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer" data-reactid="180">Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer

I think on the Fox front, meaning we'll call it non-Disney Pixar branded type product or Star Wars. We'll continue to license to third parties overseas to reap the benefits of the revenue that we could derive from those sales, until such time as we believe a launch in that market is imminent in which case we'll pivot in whole product for us, we're even going to do that to a lesser extent, a far lesser extent with some of the Disney content as well until we are ready to launch in a market. We may license some of that content to third parties to continue to drive revenue.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Doug MitchelsonCredit Suisse – Analyste"data-reactid =" 182 ">Doug MitchelsonCredit Suisse – Analyste

Should we assume shorter-term deals than you have done historically?

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer"data-reactid =" 184 ">Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer

Yes, clearly when we do such deals, we're going to do to avoid the encumbrances that would make it impossible or difficult for us to put the product on our platform once we launch.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Doug MitchelsonCredit Suisse – Analyste"data-reactid =" 186 ">Doug MitchelsonCredit Suisse – Analyste

Thanks so much.

Thanks, Doug. Operator, next question please.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Opérateur" data-reactid="189">Opérateur

Our next question comes from Kannan Venkateshwar With Barclays Your line is open.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Kannan VenkateshwarBarclays — Analyst" data-reactid="191">Kannan VenkateshwarBarclays — Analyst

Hi, Bob, one question for you on the content front which is when you think about the balance between quality and quantity, how much content from a volume perspective is enough? How much is too much? I mean how you're thinking about the long-term targets in terms of content volumes and how do you balance that? And Christine, from your perspective on the marketing side, I think you mentioned Q3 is where we might see some of the spend coming in Q3 and Q4, will this all be expensed upfront or will this be amortized over time? It would be great if you could help us with that. Je vous remercie.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer" data-reactid="193">Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer

As we said Kannan on Investor Day and we said a few times, given the fact that the Disney+ product is Disney and Pixar and Marvel and Star Wars Nat Geographic, I've mentioned it 8,000 times, we feel that we can focus more on quality than on quantity but we obviously know we need enough quantity under each brand umbrella to drive subscribers who are primarily interested in those brands and so obviously if you compare us the Netflix, we're going to have far less products than they do but we're relying on the strength of our brands and the further that fans of those brands have for the product that we make them into those brand umbrellas.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Christine M. McCarthyDirecteur financier" data-reactid="195">Christine M. McCarthyDirecteur financier

And on the marketing side Kannan, in my comments I mentioned marketing, but that was related to 21CF film studio that they had some marketing in the third quarter for movies that would be released in 4th quarter but I am assuming your question really is related to marketing that would go along with the launch of Disney+. And as far as that's concerned, we will be expensing those marketing costs as we incur them.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Kannan VenkateshwarBarclays — Analyst" data-reactid="197">Kannan VenkateshwarBarclays — Analyst

Je vous remercie.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer" data-reactid="199">Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer

Okay. Kannan, thanks. Operator, we have time for one more question.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Opérateur" data-reactid="201">Opérateur

Our last question is from Jason Bazinet with Citi. Your line is open.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Jason BazinetCiti" data-reactid="203">Jason BazinetCiti

Just a question for Mr Iger, in the fullness of time as you're DTC strategy plays out, do you think Hulu will be a more important app or financial driver than Disney+? And the reason I ask is, I understand the elements that Fox brought to the Disney plus app, The Simpsons Nat Geo on some of those Marvel characters but there seems sort of small in the context of the amount of money that you spent to acquire Fox and so it — sort of hence something bigger is a foot in terms of your overall strategy. Je vous remercie.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer" data-reactid="205">Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer

Well, we obviously in analyzing the assets of 21st Century Fox that we bought placed a lot of value on the Hulu stake that we were getting and that obviously was also reflected in the deals that we did with Comcast where the value of their stake has been public since we announced that deal. So Hulu will play an important part in our future as our platform for the so-called family like program and it will be on Disney+. And that will be fueled not just by library that we bought from Fox and that library is both movie and television library but by a tremendous amount of television production capabilities. So when you think about our company today and the creative engines, we obviously have a movie studio that includes now Fox live-action and Fox Searchlight along with all the Disney assets.

We have a sprawling television business that includes ABC Disney Channel, FX, NatGeo, Freeform etc. And so on and the television business or unit that we created under Peter Rice is now been structured to produce original product for all of the platforms both linear platforms, the traditional MVPD channels as well as the new platforms, notably Hulu.

So there will be an increase in production activity of the company under that unit producing product specifically for Hulu. So as we see it, our play in the digital OTT space ultimately globally but we're going to start as we've said more domestically is to have general entertainment, we call it Hulu of more family like entertainment which is Disney+ and sports and that bundle that we're creating the $12.99 bundle where you can buy all three offers consumers tremendous volume, tremendous quality and tremendous variety for a good price.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Jason BazinetCiti" data-reactid="209">Jason BazinetCiti

Makes perfect sense. Je vous remercie.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer" data-reactid="211">Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer

And thank you, Jason and thanks everyone for joining us today. I note that a reconciliation of non-GAAP measures that we referred to on this call to equivalent GAAP measures can be found on our Investor Relations website. In our remarks we provided estimates of the performance of certain 21CF assets in period of the prior year. These estimates are based on an analysis of 21CF record but are nonetheless unaudited estimate, they are not precise measures of historical results before the acquisition.

Let me also remind you that certain statements on this call including financial estimates may constitute forward-looking statements under the securities laws. We make these statements on the basis of our views and assumptions regarding future events and business performance at the time we make them and we do not undertake any obligation to update these statements.

Forward-looking statements are subject to a number of risks and uncertainties and actual results may differ materially from the results expressed or implied in light of a variety of factors, including factors contained in our Annual Report on Form 10-K, quarterly reports on Form 10-Q and in our other filings with the Securities and Exchange Commission.

This concludes today's call. Have a great day, everyone.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Opérateur"data-reactid =" 216 ">Opérateur

[Operator Closing Remarks].

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Duration: 56 minutes"data-reactid =" 218 ">Duration: 56 minutes

Appelez les participants:

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Lowell SingerINVESTOR RELATIONS" data-reactid="220">Lowell SingerINVESTOR RELATIONS

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer" data-reactid="221">Robert A. IgerChairman and Chief Executive Officer

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Christine M McCarthySENIOR EXECUTIVE VICE PRESIDENT AND CHIEF FINANCIAL OFFICER," data-reactid="222">Christine M McCarthySENIOR EXECUTIVE VICE PRESIDENT AND CHIEF FINANCIAL OFFICER,

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Christine M. McCarthyDirecteur financier" data-reactid="223">Christine M. McCarthyDirecteur financier

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Alexia QuadraniJPMorgan — Analyst" data-reactid="224">Alexia QuadraniJPMorgan — Analyst

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Michael NathansonMoffettNathanson LLC — Analyst" data-reactid="225">Michael NathansonMoffettNathanson LLC — Analyst

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Jessica Reif EhrlichBank of America Merrill Lynch – Analyste" data-reactid="226">Jessica Reif EhrlichBank of America Merrill Lynch – Analyste

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Ben SwinburneMorgan Stanley" data-reactid="227">Ben SwinburneMorgan Stanley

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Todd JuengerSanford Bernstein" data-reactid="228">Todd JuengerSanford Bernstein

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Marci RyvickerWolfe Research — Analyst" data-reactid="229">Marci RyvickerWolfe Research — Analyst

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Doug MitchelsonCredit Suisse – Analyste" data-reactid="230">Doug MitchelsonCredit Suisse – Analyste

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Kannan VenkateshwarBarclays — Analyst" data-reactid="231">Kannan VenkateshwarBarclays — Analyst

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Jason BazinetCiti" data-reactid="232">Jason BazinetCiti

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "More DIS analysis" data-reactid="233">More DIS analysis

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Toutes les transcriptions d'appels de revenus" data-reactid="234">All earnings call transcripts

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Cet article est une transcription de cette conférence téléphonique réalisée pour The Motley Fool. Pendant que nous nous efforçons d'obtenir notre meilleur stupide, il peut y avoir des erreurs, des omissions ou des inexactitudes dans cette transcription. Comme dans tous nos articles, Motley Fool n'assume aucune responsabilité quant à l'utilisation de ce contenu. Nous vous encourageons vivement à faire vos propres recherches, y compris en écoutant vous-même l'appel et en lisant les documents déposés par la société auprès de la SEC. S'il vous plaît voir notre Termes et conditions pour plus de détails, y compris nos Décharges de responsabilité capitalisées obligatoires."data-reactid =" 247 ">Cet article est une transcription de cette conférence téléphonique réalisée pour The Motley Fool. Pendant que nous nous efforçons d'obtenir notre meilleur stupide, il peut y avoir des erreurs, des omissions ou des inexactitudes dans cette transcription. Comme dans tous nos articles, Motley Fool n'assume aucune responsabilité quant à l'utilisation de ce contenu. Nous vous encourageons vivement à faire vos propres recherches, y compris en écoutant vous-même l'appel et en lisant les documents déposés par la société auprès de la SEC. S'il vous plaît voir notre Termes et conditions pour plus de détails, y compris nos Décharges de responsabilité capitalisées obligatoires.

<p class = "toile-atome toile-texte Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Transcripteurs Motley Fool n'a aucune position dans aucune des actions mentionnées. Le Motley Fool possède des actions et recommande Walt Disney. Le Motley Fool propose les options suivantes: longs appels de 60 $ sur Walt Disney en janvier 2021 et courts appels de Walt Disney à 125 $ en octobre 2019. The Motley Fool has a disclosure policy." data-reactid="248">Motley Fool Transcribers n'a aucune position dans aucune des actions mentionnées. Le Motley Fool possède des actions et recommande Walt Disney. Le Motley Fool propose les options suivantes: longs appels de 60 $ sur Walt Disney en janvier 2021 et courts appels de Walt Disney à 125 $ en octobre 2019. The Motley Fool has a disclosure policy.

<p class="canvas-atom canvas-text Mb(1.0em) Mb(0)–sm Mt(0.8em)–sm" type="text" content="This article was originally published on Fool.com" data-reactid="249">This article was originally published on Fool.com





Laisser un commentaire